Nom de naissance Hildegard Knef
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Elle apparaît dans des films de la UFA , à la fin de la guerre, sous la direction de Harald Braun, Erich Engel et Helmut Käutner (Unter den Brücken, 1945), et travaille avec Boleslav Barlog au Schlosspark-Theater de Berlin. Les assassins sont parmi nous (1946), de Wolfgang Staudte, lui vaut son premier grand rôle : celui d'une rescapée des camps, animée d'une volonté de vivre intense et communicative. Éclairant de sa présence ce film grave et austère, elle révèle un visage, une voix, un tempérament riche de promesses qui s'épanouit, dans un autre registre, à la scène, toujours avec Barlog, et dans Film ohne Titel (1948), comédie d'un humour subtil sur les malheurs allemands, écrite par Helmut Kaütner et réalisée par Rudolf Jugert. Après un premier séjour à Hollywood, qui se traduit par un échec, elle est la principale interprète de la Pécheresse (Die Sünderin, W. Forst, 1951), curieux « film d'art » aux accents lawrenciens, et joue un rôle épisodique fort émouvant, aux côtés d'Oskar Werner, dans le Traître (1951) d'Anatole Litvak (elle modifie alors son nom en Hildegarde Neff). La consécration de son talent semble venir avec trois films à la Fox, d'autres en Allemagne, mais aussi avec la Fête à Henriette (J. Duvivier, 1952), l'Homme de Berlin (C. Reed, 1953) et, à Broadway, l'opérette Silk Stockings (1955), où elle reprend le rôle de Ninotschka. Pourtant, malgré l'amitié du producteur Erich Pommer et la fidélité de certains cinéastes (Forst, Jugert, Staudte), Hildegard Knef, trop souvent enfermée dans des rôles de femme inquiétante, ne parvient pas à s'imposer à l'Allemagne moralisatrice de la Restauration, qui a violemment attaqué la Pécheresse pour « impudeur » et « corruption de la jeunesse ». Après des moments difficiles, elle choisit d'abandonner le cinéma pour devenir chanteuse. Son retour à l'écran dans Fedora (1978), grâce à Billy Wilder, et dans l'Avenir d'Émilie (1985), grâce à Helma Sanders-Brahms, n'en est que plus remarqué. Elle a écrit une autobiographie, À cheval donné (1971), et un autre ouvrage assez pathétique : le Verdict (1975). En 2001 un documentaire réalisé par Clarissa Ruge lui est consacré (A Woman and a Half Hildegard Knef).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le Traitre Acteur Hilde
2015 Les Assassins sont parmi nous Acteur Susanne Wallner
2015 Film Sans Titre Acteur FLEMING Christine
2015 Entre Hier Et Demain Acteur Katharina
2015 Sous Les Ponts Acteur une fille