Nom de naissance Harry Cohn
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Fils d'un immigrant, il s'introduit dans le monde du spectacle comme chorus-boy, employé d'une maison d'éditions musicales et auteur de chansons. En 1918, il devient secrétaire du fondateur de l'Universal, Carl Laemmle. En 1920, il fonde avec son frère Jack et Joe Brandt sa propre maison de production, dont naîtra en 1924 la Columbia. Patron tout-puissant de cette dernière (1932), il se fait remarquer par sa vulgarité agressive et s'attire des haines nombreuses. Mais, doué d'un flair commercial très sûr et dénué de toute prétention intellectuelle, ce bourreau de travail laisse souvent une plus grande liberté à ses réalisateurs que certains de ses confrères. C'est ainsi que, dans les années 30, il fait entière confiance à Frank Capra, qui, en retour, permet à la Columbia de devenir une grande compagnie. On doit aussi à Harry Cohn l'ascension de Rita Hayworth. Il meurt après avoir pris l'une de ses rares décisions néfastes, le remplacement de Robert Aldrich par Vincent Sherman sur Racket dans la couture (1957). À quelqu'un qui s'étonnait de l'affluence à ses obsèques, Ben Hecht répliqua : « Ils ont tous voulu s'assurer qu'il était bien mort. »

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1987 Barfly Acteur Rick