Nom de naissance Guy Maddin
Genre Homme
Avis

Biographie

Au premier abord, rien ne prédisposait ce guichetier dans une banque à une carrière dans le cinéma. Après des études en sciences économiques à l’Université de Winnipeg, Guy Maddin exerce les métiers de guichetier donc, puis de peintre en bâtiment avant de se lancer dans le septième art en tant que réalisateur, producteur, scénariste, chef monteur, décorateur, chef opérateur et directeur du son.Maddin est issu d’une famille de quatre enfants (une soeur, Janet, et deux frères, Cameron et Ross). Son père, Charlie, était entraîneur et manager de l’équipe nationale de hockey tandis que sa mère tenait un institut de beauté.Il épouse Elise Moore le 19 août 1995, avec laquelle il a un fils, Jillian. Ils se séparent en 2002.Guy Maddin fut profondément marqué dans son enfance par son entourage et les carrières professionnelles de ses parents, notamment par celle de sa mère. Il prit d’ailleurs l’habitude de se rendre avec ses amis à la boutique de celle-ci pour s’amuser. Les expériences qu’il y vécut influencèrent énormément son caractère et lui permirent d’avoir cette vision si particulière du monde extérieur. Surnommé le David Lynch canadien, il réalise son premier court métrage en 1986, The Dead Father, film empreint de surréalisme gothique qui donne le ton de son style si particulier et de son esthétique originale.Ce réalisateur et décorateur nous livre des films où se mélangent le noir et le blanc, donnant à l’image ce cachet des années 20 où les décors et le cadre sont empreints de cette imagination débordante qui pourrait en déconcerter plus d’un. Les thèmes choisis font également sa particularité : en 1988, il aborde la folie dans Tales from the Gimli hospital, film surréaliste où deux patients hospitalisés s’affrontent dans une compétition.Archangel, en 1990, est un film en noir et blanc qui se déroule dans une cité imaginaire du nom d'Arkhangelsk dans lequel les décors sont semi mythiques. La déviance sexuelle et l'inceste sont évoqués dans Careful en 1991, film autobiographique qui relate la manière dont son père a perdu la vue dans son enfance. Enfin, en 1997, le thème de la répression est abordé dans Le crépuscule des nymphes de glace.Toujours dans la particularité et l’expérimental, il s’essaye en 2001 dans Dracula, Pages tirées du journal d'une vierge à l’introduction de danseurs du Royal Winnipeg Ballet dans un film d’une vision extraordinaire, marquant une période où le cinéaste se cherche encore.En 2003, il livre deux oeuvres autobiographiques, la première intitulée Et les lâches s’agenouillent ainsi que The Saddest Music in the World, une comédie dramatique traitant de l’organisation d’un concours de musique par une baronne de la bière. Ce film signe sa collaboration avec Isabella Rossellini, qu’il retrouve d’ailleurs en 2006 pour Des trous dans la tête.Guy Maddin est sans conteste un original qui, jouissant d’une imagination débordante, mêle excentricité, surréalisme, lyrisme et désirs non refoulés pour signer des œuvres au cachet si particulier (pas moins de 17) qui lui vaudront l’admiration de ses pairs tels que Tom Waits, David Cronenberg ou Martin Scorsese. En 1995, il reçoit la très prisée Telluride Medal récompensant l’ensemble de son œuvre.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 My Winnipeg Réalisateur -
2015 La Chambre interdite Réalisateur, Compositeur -
2012 Ulysse, souviens-toi ! Réalisateur, Scénariste -
2009 Winnipeg mon amour (Documentaire) Réalisateur, Scénariste, Producteur -
2008 Des Trous Dans La Tête Réalisateur, Scénariste -

Dernières News

La Chambre Interdite : le jeu de piste continue

Traquez le deuxième "extrait-fantôme" du film de Guy Maddin et tentez de remporter un lot cinéphile avec Première.

La Chambre Interdite : Jeu de piste original autour du film surnaturel de Guy Maddin

Tentez votre chance de remporter un lot cinéphile avec Première en traquant les "extraits-fantômes" de La Chambre Interdite.  

Stars associées