Nom de naissance Fred Zinnemann
Naissance
Vienne, Autriche
Décès
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Il acquiert une formation d'opérateur à Paris et travaille comme assistant de 1927 à 1929 (notamment sur le documentaire de Sîodmak : les Hommes le dimanche, 1929). Mais, dès son arrivée aux États-Unis (à part une figuration dans À l'Ouest rien de nouveau, L. Milestone, 1930), il s'oriente vers la mise en scène et, ce qui est rare, le documentarisme. Il tourne un long métrage au Mexique, les Révoltés d'Alvarado (codirigé par Gomez Muriel et produit par Paul Strand) en 1934-35, puis une vingtaine de courts métrages dont That Mothers Might Live, qui reçoit l'Oscar de la meilleure mise en scène (1938). Quatorze ans plus tard, après un autre Oscar pour son documentaire Benjy (CM 1951) sur les handicapés : Le train sifflera trois fois (High Noon, 1952), qu'interprètent Gary Cooper et Grace Kelly selon un scénario qui tient la gageure du temps réel lui vaut une aura d'auteur et de grand cinéaste. Sa meilleure période reste celle de la MGM de la Septième Croix (1944) à Acte de violence (1949) lorsqu'il tente d'ancrer ses sujets dans une réalité sociale et d'évoquer par exemple la notion de respectabilité collective. L'absence de personnalité marque d'ailleurs aussi bien les films médiocres de Zinnemann que ses « réussites ». Il n'y a rien à sauver dans Oklahoma (1955), Au risque de se perdre (1959 avec Audrey Hepburn), Horizons sans frontières (1960 avec Mitchum et Deborah Kerr), ni Chacal (1973 film encore plus manqué que le complot contre de Gaulle qui en est le sujet). La gloire venue de High Noon s'est ajoutée au ragoût humaniste magnifiquement joué par Montgomery Clift entre Borgnine, Lancaster, et un Frank Sinatra alors dévalué : Tant qu'il y aura des hommes (1953 le film aux sept Oscars, dont Monty Clift n'eut pas l'ombre d'un...). On peut supposer que la grogne à l'encontre de l'engagement au Viet-nâm fut ensuite un adjuvant au triomphe d'Un homme pour l'éternité (1966), débat moral académique entre Thomas Moore et Henry VIII, Oscar du meilleur film... Quant à son adaptation à l'écran de Julia (1977), la pièce de Lillian Hellman, elle reste, malgré l'intérêt de son sujet, assez conventionnelle.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Les Anges Marqués Réalisateur -
2015 Une Poignée De Neige Réalisateur -
2015 C'etaient des hommes Réalisateur -
2015 A l'ouest rien de nouveau Acteur Man
1982 Cinq Jours Ce Printemps La Réalisateur -

Stars associées