Nom de naissance Françoise Dorléac
Naissance (76 ans)
Paris
Genre Femme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Françoise Dorléac a inscrit son nom dans l’Histoire du cinéma français à plusieurs titres : en tant que sœur de l’actrice Catherine Deneuve, du fait de sa mort prématurée à la fleur de l’âge (vingt-cinq ans), mais aussi pour le désormais légendaire duo des deux sœurs dans la ville et à l’écran. On retiendra notamment leur prestation musicale et scénique de la chanson Nous sommes des sœurs jumelles, dans le film Les Demoiselles de Rochefort (de Jacques Demy, 1966).Née le 21 mars 1942 à Paris, de parents comédiens et acteurs (Maurice Dorléac et Renée Simonot), Françoise Dorléac s’oriente tout naturellement vers la comédie. Dès l’âge de neuf ans, elle s’apprête à faire ses premiers pas sur les planches avec Louis Jouvet dans La Puissance et la gloire, mais la mort subite de ce dernier lors des répétitions met fin à ce projet. L’adolescente de quinze ans tourne alors son premier court-métrage, Le Mensonge. Déjà turbulente et rebelle, Françoise Dorléac est congédiée du lycée ; elle suit dès lors les cours d'art dramatique de Raymond Girard, puis, en 1957, intègre au Conservatoire d'art dramatique la classe de Robert Manuel. En parallèle, elle joue pour la première fois dans un long-métrage, Le Loup dans la bergerie d’Hervé Bromberger (1960), qui lui offre un rôle de sauvageonne. Son jeu lui vaut d’être remarquée, et la voilà engagée pour être la Gigi de Colette (Théâtre Antoine, 1960) sous la direction de Robert Manuel. Elle mène également une carrière de mannequin pour Christian Dior. La carrière de Françoise Dorléac prend alors un élan que rien ne semble pouvoir arrêter, avec, à son actif, une filmographie impressionnante de près de vingt films en huit ans à peine.Elle est Katia dans La Fille aux yeux d'or de Jean-Gabriel Albicocco (1961), ou encore Agnès Villermosa dans L'Homme de Rio (1964) de Philippe de Broca, aux côtés de Jean-Paul Belmondo, prestation qui la hisse au rang de vedette. Mais c’est sans conteste François Truffaut qui lui apporte la consécration et les faveurs du public pour sa prestation dans La Peau douce en 1964. Enfin, elle entre dans la légende en 1966 avec Les Demoiselles de Rochefort, le film culte de Jacques Demy.Le talent de Françoise Dorléac s’exporte bien : elle apparaît dans Gengis Khan d'Henry Levin (1965), joue le rôle de Teresa pour Roman Polanski dans Cul-de-sac, avec Donald Pleasence, et tourne dans Un Cerveau d'un million de dollars (1967) sous la direction de Ken Russell. Cependant, à l’issue du tournage, Françoise Dorléac meurt des suites d'un accident de voiture le 26 juin 1967 à Villeneuve-Loubet, à l’âge de vingt-cinq ans.S’exprimant à son sujet, François Truffaut déclarera : « Pour tous ceux qui l'ont connue, Françoise Dorléac représentait davantage une personne comme on en rencontre peu dans une existence, une jeune femme incomparable que son charme, sa féminité, son intelligence, sa grâce et son incroyable force morale rendaient inoubliable à quiconque avait parlé une heure avec elle. […] Françoise Dorléac, actrice selon moi insuffisamment appréciée, aurait certainement trouvé avec la trentaine le vrai contact avec le grand public qui l'aurait alors adorée comme l'ont adoré tous ceux qui ont eu la chance de travailler avec elle. »

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1967 Un Cerveau D'Un Milliard De Dollars Acteur Anya
1967 Les Demoiselles de Rochefort Acteur Solange Garnier
1965 Cul-De-Sac Acteur Teresa
1965 Passeport Pour L'Oubli Acteur Vikki
1964 Genghis khan Acteur Bortei

Stars associées