Nom de naissance Arrivi
Genre Homme
Avis

Biographie

Dramaturge, poète, essayiste et scénariste, Francisco Arrivi est né à Santurce (Porto Rico) le 24 juin 1915. Talentueux et polyvalent, il est connu pour ses splendides pièces de théâtre, telles que Vejigantes, qui lui ont valu le prestigieux Prix de l’Institut de Littérature en 1959. Francisco Arrivi est également un poète de talent et reconnu grâce notamment à Isla y Nada, récompensé du Prix du Círculo Cultural Yaucano. Il a poursuivi ses études primaires et secondaires dans sa ville natale et s’inscrit ensuite à l’Université de Porto Rico, où il apprend la Pédagogie et en sort diplômé à 23 ans. A cette étape de sa vie, il a déjà consolidé ses connaissances en Langue et en Littérature Espagnole et décide d’entrer dans la vie active. L’Ecole Supérieure de Ponce l’engage en tant qu’enseignant, de 1938 à 1941. Le jeune portoricain s’avère avoir un talent assez prononcé en matière de rédaction de textes radiophoniques. C’est la raison pour laquelle il obtient, en 1949, une bourse, celle de la Fondation Rockefeller, pour continuer ses études en radio et théâtre à l’Université Columbia de New York. Naturellement, il se met à fréquenter le monde du théâtre américain et monte le groupe de théâtre expérimental du nom de Tinglado Puertorriqueño. Francisco Arrivi se lance dans l’écriture de sa première pièce de théâtre, Alumbramiento, qu’il mettra en scène en 1947. Sa carrière de dramaturge est d’ores et déjà lancée. Epris de cet art de l’écriture scénique, il rédige sa deuxième pièce, María Soledad, qui paraîtra la même année. Francisco Arrivi est dans la lignée des grands auteurs, un avant-gardiste et un entrepreneur. En 1951, il est premier à mettre sur pied un programme de télévision diffusé à Porto Rico, dans un circuit fermé. Le projet s’intitule Ayer y Hoy. De plus, son implication dans le monde de la télévision le pousse à scénariser certains films destinés au petit écran, comme El Niño Dios y Luis Muñoz Rivera. A la fin des années cinquante, Arrivi commence à réunir ses écrits poétiques en recueils. Le premier, paru en 1958, s’intitule Isla y Nada, un chef d’œuvre de la littérature portoricaine. Le poète ne s’en tiendra pas à cette œuvre qui manifestement traduit parfaitement son génie et la sensibilité de ses écrits. A peine deux ans plus tard, il confirme sa qualification de grand auteur, avec un recueil intitulé Frontera, et grâce auquel il reçoit le Prix de l'Institut de Littérature de Porto Rico. S’en suivront Ciclo de lo ausente en 1962 et Escultor de la sombra en 1965. Du côté du théâtre, il va poursuivre sa production avec un rythme sûr et gratifier les spectateurs de théâtre hispanophone d’œuvres comme Bolero y plena en 1956 et Cóctel de don Nadie en 1964.Francisco Arrivi meurt le 8 février 2007 d'une attaque cardiaque. Il est enterré à Los Angeles.