Nom de naissance Ermanno Olmi
Naissance (87 ans)
Bergame Italie
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Ses parents venus travailler à la ville en usine sont d'origine paysanne. Après avoir fait des études au lycée des beaux-arts et suivi des cours pour acteurs à Milan, il entre comme employé chez Edison-Volta, la compagnie d'électricité. Chargé bientôt de la coordination des loisirs dans cette société, il se voit confier la réalisation de nombreux documentaires de court métrage entre 1953 et 1961. Dans ces uvres, il s'intéresse aux travaux industriels et manuels (Il pensionato), aux paysages urbains ou ruraux ; il tourne aussi beaucoup de films publicitaires. En 1959, il dirige son premier long métrage : Le temps s'est arrêté (Il tempo si è fermato), produit par l'Edison-Volta et qui évoque l'histoire de la construction d'un grand barrage en montagne et la naissance d'une amitié difficile entre deux ouvriers de générations différentes. Olmi utilise le CinémaScope et les couleurs avec des intuitions visuelles magistrales. Son film suivant, Il posto (1961), est dédié aux premières expériences d'un jeune Milanais dans un emploi aliénant ; la précision des observations sociologiques, l'humour mélancolique, la tendresse envers tous ses personnages (en fait, des victimes de la société de consommation) font de cette uvre importante un des constats les plus profonds de l'évolution réelle de l'Italie. Le film obtient un énorme succès critique, surtout à l'étranger, et le cinéaste est salué comme chef de file de la « vague » du début des années 60. Son talent est confirmé par son troisième film : les Fiancés (I fidanzati, 1963), une histoire d'amour révélatrice des insuffisances sociales et morales d'un pays qui se veut industrialisé. En 1965, il crée une biographie brechtienne du pape Jean XXIII : E venne un uomo, un mélange hybride d'hommage sincère et d'hagiographie désuète. Ses racines dans le catholicisme paysan émergent mieux dans ses films suivants et notamment dans Un certain jour (Un certo giorno, 1969), conte de fées moderne qui se déroule dans la Lombardie actuelle. Pour la télévision, il signe en cette même année l'Or dans la montagne (I recuperanti, 1974, RÉ 1969), déchirant portrait d'un vieil homme qui recherche les bombes de la Première Guerre mondiale sur le haut plateau d'Asiago, lieu où le cinéaste va s'établir ensuite en construisant dans sa maison un petit studio de production à l'écart des capitales du spectacle. Toujours pour la télévision, il dirige des enquêtes et des documentaires, et y produit en autonomie ses trois longs métrages suivants. Durante l'estate (1971) décrit la crise existentielle qui frappe un industriel le jour où son rythme de vie habituel est bouleversé par un accident de voiture. Olmi semble construire ses analyses comme des puzzles de plus en plus inquiétants. Dans La circostanza (1974), il reprend ses thèmes favoris avec un langage désormais dégagé des conventions traditionnelles, en entrelaçant dans son récit plusieurs histoires poignantes. Après une longue préparation, il donne en 1978 l'Arbre aux sabots (L'albero degli zoccoli) qui reçoit la Palme d'or au festival de Cannes et connaît un triomphe mondial. Inspirée par les contes de son enfance, cette grande fresque traite des oubliés de l'histoire, les paysans exploités du siècle dernier de la région de Bergame ; parlée en dialecte, tournée sur les lieux d'origine, photographiée, montée et écrite (comme d'habitude) par Olmi avec une grande émotion retenue, cette uvre majeure marque une date sur l'itinéraire qu'emprunte le cinéaste dans sa recherche des valeurs perdues ou corrompues. En 1983, il tourne À la poursuite de l'étoile (Cammina cammina), parabole sur le christianisme, à travers la longue marche des Rois mages, et un moyen métrage documentaire Milan 83 (Milano 83). À Bassano del Grappa, près de Asiago où il vit, il fonde « Ypotesi Cinema », une école de cinéma tout à fait originale qui produit de nombreux courts et moyens métrages. Après une longue maladie, il revient à la mise en scène avec Longue vie à la signora (Lunga vita a

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Terra Madre Réalisateur -
2015 En chantant derriere les paravents Réalisateur, Scénariste -
2015 Torneranno I Prati Réalisateur, Scénariste -
2015 Centochiodi Réalisateur -
2014 Le Village de Carton Réalisateur, Scénariste -

Stars associées