Diane Keaton
Avis: 
Date de naissance: 
04 janvier 1946 (âge : 70 ans)
Nationalité: 
Américaine
Sexe: 
Femme

Biographie: 

Diane Keaton est une actrice, réalisatrice et productrice américaine. De son vrai nom Diane Hall, elle est née le 5 janvier 1946 à Los Angeles.Elle est la fille de Dorothy Keaton, photographe amatrice, et de Jack Hall, ingénieur civil. C’est le caractère théâtral de l’évènement Mrs. Los Angeles, destiné aux femmes au foyer et remporté par sa mère, qui lui donne envie de devenir actrice. Son admiration pour l’actrice Katharine Hepburn vient conforter cette ambition. À l’école, elle joue le rôle de Blanche Dubois dans la pièce Un Tramway nommé désir. Diane Keaton fait ses études supérieures d’art dramatique à l’Orange Coast College en Californie, puis elle déménage à Manhattan. Elle rejoint alors l’association Actors' Equity, dont l’une des membres porte déjà le nom de Diane Hall. C’est pour cela qu’elle choisit d’emprunter le nom de jeune fille de sa mère. À New York, elle prend des cours de théâtre au Neighborhood Playhouse et s’initie à la technique du coach et producteur Sanford Meisner, très populaire dans les années vingt. En 1968, Diane Keaton apparaît à Broadway dans la comédie musicale Hair. Après cela, elle décroche un rôle dans Play It Again, Sam, que met en scène Woody Allen, encore à ses débuts. Pour sa prestation, elle obtient sa première récompense, un Tony Award. Ses débuts sur grand écran se font en 1970 grâce au film Lune de miel aux orties de Cy Howard. Elle se tourne ensuite vers la télévision, jouant dans plusieurs séries (Sur la piste du crime, Night Gallery) et téléfilms (Men of Crisis: The Harvey Wallinger Story de Woody Allen), avant de renouer avec le cinéma sous la direction de Francis Ford Coppola. Celui-ci lui confie en effet le rôle de Kay Adams, l’épouse de Michael Corleone (Al Pacino) dans le cultissime Le Parrain (1972). Au sein du clan Corleone, à la tête duquel se trouve Don Vito (Marlon Brando), elle incarne l’innocence et l’impuissance dans un univers fait de violence, de luttes de pouvoir et de coups bas. Véritable succès mondial, ce film remporte l’Oscar du Meilleur film et la fait connaître à l’échelle internationale. Elle interprétera de nouveau ce personnage dans Le Parrain, 2ème partie (1972) et Le Parrain, 3ème partie (1990), assistant à la montée en puissance puis à la déchéance de Michael, dont elle s’est séparée entre-temps.Diane Keaton est par la suite retenue pour Tombe les filles et tais-toi, adaptation au grand écran de la pièce Play it Again, Sam de Woody Allen. Elle devient alors l’actrice fétiche du célèbre cinéaste en apparaissant dans plusieurs de ses longs-métrages, comme Woody et les robots (1973), Guerre et Amour (1975), mais aussi à ses côtés dans la comédie romantique mettant en scène leur relation fusionnelle, Annie Hall (1977). Ce film reçoit de très bonnes critiques, remporte l’Oscar du Meilleur Film et offre à Diane Keaton l’Oscar et le British Award de la Meilleur Actrice. Toujours en couple avec Woody Allen, elle tourne pour lui dans Intérieurs (1978) et Manhattan (1979). À la fin des années soixante-dix, elle enregistre un album solo, qui restera néanmoins au stade de projet. Passionnée de photographie, elle prend notamment plusieurs clichés des Rolling Stones. En 1978, elle devient la compagne de Warren Beatty, qui la dirige et lui donne la réplique dans son long-métrage Reds, où elle prête ses traits à la journaliste Louise Bryant.En 1984, Diane Keaton tient le rôle-titre dans Mrs. Soffel, partageant la vedette avec Mel Gibson. Elle y campe la femme du directeur d’un pénitencier qui tombe amoureuse d’un prisonnier et l’aide à s’enfuir. Elle apparaît, en 1986, avec les acteurs Jessica Lange et Sissy Spacek dans Crimes du coeur, adapté de la pièce de théâtre éponyme de Beth Henley ayant gagné le Prix Pulitzer. En 1987, elle passe derrière la caméra et réalise son propre documentaire intitulé Heaven, évoquant sa croyance de la vie après la mort. Très populaire à Hollywood, elle se met également à produire des films, notamment The Lemon Sisters dirigé par Joyce Chopra où elle est aussi à l’affiche. Dans Meurtre mystérieux à Manhattan (1993), Diane Keaton collabore une nouvelle fois avec Woody Allen, enquêtant sur la mort de sa voisine de palier. Elle réalise son second film en 1996, la comédie dramatique Les Liens du souvenir, et apparaît dans Le Club des ex de Hugh Wilson, accompagnant Bette Midler et Goldie Hawn dans leur revanche sur leurs ex-époux. Ce long-métrage est immédiatement un succès au box-office. La même année, Diane Keaton se met dans la peau de Bessie, femme atteinte d’une leucémie qui se rapproche de sa sœur dans Simples Secrets de Jerry Zaks. Adapté de l’œuvre de Scott McPherson, ce film met en scène Meryl Streep et le jeune comédien débutant Leonardo DiCaprio. Après le décès de son père, elle décide d’adopter une petite fille, Dexter, en 1996 et elle adoptera un jeune garçon prénommé Duke cinq ans plus tard. À partir de l’an 2000, elle enchaîne les rôles, notamment dans Raccroche ! (2000), avec Meg Ryan et Lisa Kudrow, qu’elle réalise également. On la voit aussi dans Potins mondains & amnésies partielles (2001) de Peter Chelsom et dans la comédie romantique Tout peut arriver (2004) de Nancy Meyers, avec Jack Nicholson. Pour ce rôle, Diane Keaton est nommée pour la quatrième fois de sa carrière aux Oscars et obtient le Golden Globe Award dans la catégorie Meilleure Actrice dans un Film musical ou une comédie. En 2008, elle est face à la caméra de Callie Khouri dans Mad Money, avec Ted Danson et Katie Holmes.

Films réalisés par Diane Keaton

Commentaires sur Diane Keaton

Dernières news sur cette star

03/02/2016 - 10:30

En pleine polémqique des #OscarsSoWhite, la revue américaine ne met en vedette que des femmes, de Jennifer Lawrence à Lupita Nyong'o, en couverture de son numéro spécial Hollywood.

30/11/2015 - 15:30

De l'histoire au titre en passant par le style, Woody  Allen a été contraint de changer à plusieurs reprises son fusil d'épaule.

13/11/2015 - 18:00

Woody Allen prend la première place des meilleurs scripts comiques selon la Writers Guild of America, devant Certains l’aiment chaud et Un Jour sans Fin.

 

Les plus vues