Nom de naissance Danièle Huillet
Naissance
Décès
Genre Femme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

 Le nom de Danièle Huillet, à la fois, réalisatrice, actrice, monteuse, productrice et scénariste, est constamment associé à celui son époux, le réalisateur Jean-Marie Straub.Ensemble, sous le nom de "Straub et Huillet", ils ont construit, sur plus d’une quarantaine d’années, une œuvre radicalement différente de celle du cinéma français contemporains.Née le 1er mai 1936 à Paris, Danièle Huillet est depuis sa prime jeunesse une personnalité affirmée. Après de brillantes études au lycée Jules Ferry à Paris, elle boudera le prestigieux Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (IDHEC) invoquant le sujet indigne du concours d’entrée (analyse du filmManègesd'Yves Allégret).Sa rencontre avec le futur réalisateur Jean-Marie Straub, alors simple étudiant, en novembre 1954, va décider de la suite de toute sa carrière cinématographique. Ils s’unissent rapidement, et sont les auteurs d’une œuvre artistique commune comptant plus d’une vingtaine de films.Intimement liés à l’histoire des Cahiers du cinéma, Straub sera d’abord l’assistant de Jacques Rivette- alors critique puis rédacteur en chef de la revue - dans le film son film, Le Coup du berger, en 1956.La désertion de son mari au tout début de la guerre de décolonisation algérienne en 1958 oblige le couple à se réfugier en Allemagne.Leur premier long métrage, Non réconciliés Seule la violence aide là où la violence règne, réalisé en 1965, suit la même lignée que Machorka-Muff, leur premier court, réalisé deux ans auparavant. Ils y traitent des relents du nazisme dans l’Allemagne de l’après troisième Reich.Dès cette première œuvre, ils établissent un système de production singulier et propre à leur conception d’un cinéma indépendant et sans concession. Dans le souci constant de rester libre de leurs créations, tous deux, écrivent, réalisent, montent et produisent l'intégralité de leurs films. Il se qualifient d’ailleurs l’un et l’autre, d'artisans du cinéma et farouches opposants de l'industrie cinématographique.Leur Chronique d'Anna-Magdalena Bach, tourné en 1967, récuse les schémas narratifs et esthétiques traditionnels et révèle un style animé de plans séquences ou de longs travellings, avec prise de son directe et acteurs amateurs jouant des textes largement inspirés d'œuvres littéraires ou d'opéras. Ce film sera le seul à rencontrer un succès public. Ils deviennent alors les ambassadeurs d’un nouveau cinéma allemand.En 1969, ils s’installent en Italie dans la banlieue de Rome et y demeureront plus de trente ans. Ces « exils » feront naître au sein du couple des films en français, allemand et italien.Leurs films, souvent décrits comme de la mise en scène de textes, sont profondément engagés contre le capitalisme (leur sujet de prédilection), notamment dans De la nuée à la résistance (1979), Trop tôt, trop tard(1980) et Amerika, rapports de classe (1984), où la lutte des classes est le fil conducteur de l’histoire.Les cinéastes adaptent Othon de Pierre Corneille dans Les Yeux ne veulent pas en tout temps se fermer, ou Peut-être qu'un jour Rome se permettra de choisir à son tour en 1970. Ils adaptent également Bertolt Brecht dans Leçon d'histoire en 1972 et Arnold Schönberg dans Moïse et Aaron trois ans plus tard. En effet, tous les films de Jean Marie Straub et Danièle Huillet sont des adaptations de textes littéraires et d'œuvres musicales.Dans chacune de leurs créations, ils interpellent la société et l’amènent à réagir. Le duo adoptent la théorie chère à Bertolt Brecht, nommée théorie de la distanciation, par laquelle les scènes ne sont pas épurées des bruits ambiants. Straub et Huillet ne travaillent qu'en prise de son direct, affectionnent les plans séquence et les plans fixes et les acteurs non professionnels. C’est en partie ce qui rend leur œuvre si atypique. Cet art de la distanciation se retrouve notamment dans Leçon d’histoire et Moïse et Aaron.Bien que son œuvre se confonde avec celle de son époux, Danièle Huillet y tient un rôle prépondérant. Au sein de cette organisation bien huilée, les tâches sont partagées de manière égale selon leurs sensibilités respectives. Straub s'attache essentiellement au cadre, à la réalisation et à la direction d'acteurs. Huillet, quant à elle, est principalement chargée de la documentation, de la production, du son, de la diction des acteurs et du montage. Elle est d’ailleurs remarquée pour son travail d’une extrême rigueur notamment concernant toutes les nuances et exigences des trois langues dans lesquelles ils filment.Ils renouent avec la mythologie, encore une fois, pour véhiculer leur message contestataire de l’ordre mondial établi ; ils réalisent La mort d'Empédocle ou quand le vert de la terre brillera à nouveau pour vous 1987 et Antigone en 1992, qu’ils ont auparavant mis en scène au théâtre avant d’en faire une adaptation cinématographique.Ils tournent également des moyens métrages parmi lesquels Lothringen! en 1994 qui sort en France en complément de Du jour au lendemain, deux ans plus tard. Ils adaptent par trois fois l’écrivain Elio Vittorini avec Sicilia !(1999), Ouvriers, paysans (2001) et Le Retour du fils prodigue – Humiliés(2003). C’est cette même année que Pedro Costa leur consacre un documentaire, Où gît votre sourire enfoui ?Ces rencontres avec eux (2006) est présenté en compétition officielle à la 63ème Mostra de Venise, et le couple en repart couronné d'un Lion Spécial pour "l'aspect novateur du langage cinématographique" de l’ensemble de leur œuvre. Leurs deux derniers films réalisée ensemble sont Le genou d’Artémide, d’après Cesare Pavese, et Itinéraire de Jean Bricard, tous deux sortis en 2008.Danièle Huillet s’éteint le 9octobre 2006 à Cholet (Maine-et-Loire), suite à un cancer quelques semaines après avoir reçu cette ultime récompense et laisse son compagnon de toujours seul. Fervents défenseurs des opprimés du monde contemporain mis en scène de façon totalement novatrice, Straub et Huillet sont à la fois décriés par certains et considérés par d’autres comme des cinéastes majeurs de la deuxième partie du XXème siècle.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Cinétract: Europa 2005 - 27 Octobre (Court-métrage) Réalisateur -
2015 Itinéraire De Jean Bricard, 2e Version Réalisateur -
2009 Itineraire De Jean Bricard (Documentaire) Réalisateur, Scénariste, Producteur -
2009 Le Streghe, Femmes Entre Elles (Court-métrage) Producteur -
2009 Le Genou D'Artemide (Court-métrage) Producteur -

Stars associées