Nom de naissance Damien Odoul
Naissance (51 ans)
Le Puy, France
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Touche à tout, Damien Oudoul est un cinéaste connu grâce notamment au long-métrage Le Souffle. Mais son talent, il l'exerce également dans les domaines de la poésie et de l'art contemporain.

Né le 15 mars 1968 au Puy, en Haute-Loire, Damien Odoul n'attend pas le poids des années pour exercer ses passions. Après s'être essayé à la lutte en 1976, il se met au rugby avant de se tourner vers une toute autre activité. En 1980, il écrit ses premiers poèmes dans un "carnet lourd, noir et débridé", comme il le raconte dans un entretien accordé à Libération en 2005. Expulsé de son collège la même année, il poursuit sa scolarité chez les Jésuites. Adolescent un peu rebelle, il fait "sa première fugue en 1983", direction l'Irlande.

La fibre de la comédie

Après la poésie, c'est la comédie qui aiguise son intérêt. Premiers pas sur les planches en 1983 dans une pièce "de Marlowe mise en scène par son vieux frère", précise-t-il. Une pièce qui lui permet de partir en tournée en Pologne et à Prague. Encore lycéen, il rejoint à son retour une compagnie professionnelle puis s'initie en 1986 à la photographie. En 1987, année où il doit passer le bac, il franchit déjà l'étape de la première mise en scène avec une pièce de Molière. Un an plus tard, il réalise La Douce, son premier court-métrage. Le premier mais pas le dernier : en 1989, il tourne Tchécoslovaquie 68/89 puis en 1990 A l'Ouest de l'Orient. Un court-métrage, présenté à Cannes dans la catégorie Perspectives, qui lui permet de remporter le prix Spécial du Jury au Festival de Clermont Ferrand (1991) et le Prix de qualité CNC en 1992.

Le saut sur grand écran

Trois ans plus tard, il passe derrière la caméra pour Morasseix, sélectionné au Festival de Venise 2004. Suivent ensuite 4 courts métrages avant Le Souffle. Son deuxième long métrage en tant que réalisateur, sorti en l'an 2000, repart de la Mostra de Venise avec le Grand Prix du Jury et le Prix Fipresci, et permet à Pierre-Louis Bonnetblanc de rafler le Prix Michel Simon d'interprétation masculine. En 2003, il dirige Laetitia Casta et Benoit Magimel dans Errance avant de marquer une nouvelle fois les esprits en 2003 avec En attendant le déluge, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Quatre ans plus tard, il revient à la Mostra de Venise avec L'Histoire de Richard O (2006).La Folle Parade, documentaire autour d’handicapés mentaux, a été diffusé sur Histoires courtes (France 2) à l’occasion d’une soirée consacrée au cinéaste. En 2011, il produit, écrit et réalise Le reste du monde, un téléfilm co-produit par Arte, diffusé sur la chaîne en 2012, qui a été sélectionné dans plus de dix festivals internationaux : Rotterdam, Hong-Kong, Shanghai, Édimbourg, Durban, Melbourne, Namur, São Paulo, Kaohsiung (Taïwan), Göteborg, Vilnius... Cette même année, en octobre, il a créé et mis en scène Mefausti au théâtre des Bouffes du Nord.En 2012, après 6 ans de tournage et 1 an de montage, il termine La Richesse du Loup, qui sera ensuite sélectionné au FID Marseille et au Festival de Locarno. En 2013, Damien Odoul produit le documentaire Enfants de sourds, réalisé par sa compagne, la documentariste Marie-Eve Nadeau, et présenté au Festival des Films du Monde à Montréal. En 2014, le cinéaste termine son septième long-métrage intitulé La Peur, librement adapté du roman de Gabriel Chevallier.Il remporte le Prix Jean Vigo 2015.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le Joug (Court-métrage) Réalisateur -
2015 Anima (Court-métrage) Réalisateur -
2015 Les Barbots (Court-métrage) Réalisateur -
2015 Réminiscences (Court-métrage) Réalisateur -
2015 La Peur Réalisateur, Scénariste -

Stars associées