Nom de naissance Cesare Zavattini
Profession(s) Scénariste
Avis

Biographie

Un temps professeur de collège, puis journaliste, littérateur, directeur de périodiques populaires (Cinema Illustrazione, Piccoli), critique de cinéma, il écrit son premier scénario en 1934 pour Mario Camerini (Je donnerai un million). En 1980, il en aura signé 106 : 26 pour Vittorio De Sica, 5 qu'il dirigera lui-même, le reste pour 52 réalisateurs différents. À partir de 1945, il se fait le champion et le théoricien d'un « cinéma pour l'homme », dont le néoréalisme (qu'il avait annoncé dès 1942 avec Avanti, c'è posto et Quatre Pas dans les nuages) n'est que la préfiguration. Il pourfend le film d'évasion fauteur de rêve, le mensonge de toute intrigue : « Le cinéma a tout raté en suivant le chemin de Méliès plutôt que celui de Lumière parsemé des épines de la réalité. » Il préconise un cinéma responsable, lucide, immergé dans le quotidien, une esthétique de la « filature », de la cohabitation, de la convivialité, une création collective aussi. « La réalité est riche, il suffit de savoir la regarder. » Il s'apparente à Dziga Vertov, un Vertov sans déconstruction dialectique, se satisfaisant du dialogue, de l'échange immédiat avec les gens et le réel, ce qui implique un travail créatif de restitution. Il a approché au plus près son idéal dans Umberto D (grâce à De Sica en qui il a souvent trouvé un autre lui-même ; ensemble ils ont réussi quelques uvres qui font date) et dans un épisode de l'Amour à la ville : Histoire de Catherine (une mère célibataire revit devant l'objectif l'abandon véridique de son bébé). Par la faute, presque toujours, de ses producteurs, les « films-confessions » et les « films-enquêtes » dont il a assumé seul la direction n'ont pas répondu à ses hautes ambitions. Apôtre du réalisme dans un cinéma social exigeant, Zavattini, curieusement, n'a jamais cru déchoir en participant à quantité de productions banalement commerciales, persuadé sans doute que sa verve d'écrivain fantaisiste et son humour à la fois sarcastique et bon enfant trouveraient toujours à s'y employer. En dépit de cette contradiction, Zavattini occupe une place centrale dans l'histoire du cinéma de son époque.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Liebe Und Geschwätz Scénariste -
2015 Don Cesare De Bazan Scénariste -
2015 Il Birichino di papa Scénariste -
2015 Primavera Scénariste -
2015 Dimanche d'aout Scénariste -

Stars associées