Cecil B. DeMille
Avis: 
Date de naissance: 
11 août 1881 (âge : 77 ans)
Date de décès: 
20 janvier 1959
Nationalité: 
Américain
Sexe: 
Homme
Profession: 
Réalisateur, Acteur, Monteur

Biographie: 

Cecil B. DeMille est un cinéaste américain né en 1881, on le connaît pour Les Dix Commandements et il est considéré comme un des symboles de l'âge d'or des superproductions hollywoodiennes.Natif de Ashville, Cecil Blount DeMille grandit avec un père auteur de théâtre et il jette très vite son dévolu sur la comédie. C'est naturellement qu'il opte pour des études dramatiques à New York et signe plusieurs pièces. Le producteur Jesse L. Lasky le repère et le convainc de s'installer à Los Angeles où ils pourront profiter de lieux de tournage moins chers qu'ailleurs. La création de la Lasky Feature Play Company vient concrétiser leurs projets : le jeune metteur en scène démarre en tournant Le Mari de l'indienne, un western. C'est le début d'une période très productive : il enchaîne d'autres westerns (Girl of the Golden West), mais aussi des drames (Forfaiture), de l'aventure (L'Appel du Nord) et de l'historique (Jeanne d'arc).DeMille et les premiers blockbustersSa réputation étant établie, DeMille privilégie ensuite la comédie (L'Admirable Crichton, Le Détour) et en profite pour monter sa société de production en 1920. Trois ans plus tard, le cinéaste s'attaque à ce qui le fera connaître du monde entier : Les Dix Commandements. Comme son nom l'indique il s'agit d'un film épique qui suit l'histoire de l'ancien Testament. Succès populaire, le long-métrage assoit le style DeMille : des moyens titanesques (pas seulement le budget mais aussi l'utilisation des effets spéciaux et le nombre de figurants) au service d'une énorme production ambitieuse. On parlerait aujourd'hui de blockbuster, mais c'était inédit pour l'époque. Le réalisateur ne se limite pas qu'à ce genre d’œuvres mais récidive bien vite avec Le Roi des rois. Son talent et son style tapent dans l’œil de la Paramount qui lui fait signer un contrat à vie en 1932. A partir de là il enchaîne les superproductions : Le Signe de la croix, Cléopâtre, Les Croisades, Une Aventure de Buffalo Bill, Pacific Express...Avec Gary CooperSatisfait de son travail avec Gary Cooper, il le rappelle pour Les Tuniques Ecarlates, L'Odyssée du Dr Wassell et Les Conquérants d'un nouveau monde. Cela ne l'empêche pas de travailler entre temps avec John Wayne sur Les Naufrageurs des mers du sud. Après avoir récidivé dans le genre épique pour Samson et Dalila, il décroche l'Oscar du meilleur film en 1949 pour Sous le plus grand chapiteau du monde, avec un certain Charlton Heston. Sept ans plus tard il rappelle l'acteur pour tourner sa nouvelle version des Dix Commandements, en couleur et non muet cette fois. C'est cette version qui traverse les époques jusqu'à aujourd'hui.Trois ans après avoir réalisé ce que certains considèrent comme son chef d'oeuvre, Cecil B. DeMille décède, le 21 janvier 1959. La récompense Cecil B. DeMille Award récompense chaque année une personnalité du septième art pour l'ensemble de son œuvre, lors de la cérémonie des Golden Globes.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues