Nom de naissance Busby Berkeley
Naissance
Los Angeles États-Unis
Décès
Genre Homme
Profession(s) Acteur, Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Busby Berkeley est un réalisateur, acteur et chorégraphe américain. De son véritable nom William Berkeley Enos, il est né le 29 novembre 1895 à Los Angeles.Ses parents sont des comédiens, membres de la troupe Tim Frawley Repertory Company. Busby Berkeley doit d’ailleurs son nom à deux autres acteurs de cette compagnie, Amy Busby et William Gillette. Il fait ses débuts sur la scène dès ses cinq ans. Devenu jeune homme, il combat comme lieutenant dans l’artillerie américaine durant la Première Guerre mondiale, et s’illustre notamment en dirigeant des parades au sein de l’armée.D’ailleurs, après l’armistice, il est chargé de mettre en scène des shows pour distraire les soldats américains. De retour aux États-Unis, Busby Berkeley devient metteur en scène et assistant-réalisateur sur de petits spectacles. En 1930, il monte sa première comédie musicale, Holka-Polka, et se découvre un talent naturel à orchestrer des chorégraphies avec des formes géométriques complexes.Cependant, avec la grave crise économique qui touche le pays, il n’est pas sûr d’avoir fait le bon choix en s’installant à Hollywood. Sa réputation précédant son arrivée, le producteur Sam Goldwyn lui donne carte blanche pour chorégraphier le film musical de Thornton Freeland, Whoopee, en 1930.Il utilise de nouvelles techniques dans ses prises de vue, utilisant tout l’espace de la scène avec des travellings vertigineux et plongeants filmés à la verticale. En outre, il alterne les plans rapprochés et les plans d’ensemble avec une seule caméra. Cette façon de travailler devient sa marque de fabrique. Le succès est tout de suite au rendez-vous et Busby Berkeley devint tout simplement le père fondateur des comédies musicales hollywoodiennes.Par la suite, avec l’essoufflement du genre combiné à la crise économique, il pense retourner à Broadway. C’est sans compter sur le producteur de la Warner Bros, Darryl F. Zanuck, qui l’appelle pour lui confier un nouveau projet, Quarante-Deuxième Rue, avec Ruby Keeler, Ginger Rogers et Dick Powell, et lui laisse le champ libre quant à la chorégraphie. Au final, 42e Rue fait un triomphe au box-office et le génie de Busby Berkeley le rend extrêmement célèbre.En récompense, la Warner Bros lui offre un contrat de sept ans, et les succès s’enchaînent. Busby Berkeley travaille au rythme de cinq films par an en moyenne.Cela commence par la série des Chercheuses d’or (1935 et 1937). Ses spectacles, qui mettent en scène un nombre impressionnant de danseuses formant des kaléidoscopes humains associés à des trucages, contrecarrent les contraintes du noir et blanc et lui permettent d’atteindre des sommets de gloire.À chacune de ses œuvres, Busby Berkeley s’attache à traiter un thème en toile de fond derrière une façade de paillettes. Il s’intéresse notamment au suicide, à la prostitution ou au chômage. Il réalise son dernier film pour la Warner, Une Nuit de Gala en 1939, et part à la MGM.Une nouvelle aventure commence alors pour lui, mettant en scène de nouveaux talents. Il officie comme réalisateur et chorégraphe dans quatre films musicaux à Broadway, dont Place au rythme, avec les jeunes stars Judy Garland et Mickey Rooney en 1937. Il dirige aussi Gene Kelly à ses débuts dans For Me and My Gal en 1942.Il travaille également pour les studios 20th Century Fox à l’occasion du tournage de Banana Split, avec un numéro surréaliste et extravagant pour l’époque de Carmen Miranda. La scène fera scandale, mais le film rapportera beaucoup d’argent.À la fin des années quarante, il réalise son dernier film Match d’amour avec Frank Sinatra et Gene Kelly, qui signe aussi la chorégraphie.Après la guerre, Busby Berkeley ralentit sa production, cherchant à soigner davantage l’esthétique de ses œuvres, notamment avec les ballets nautiques de la star Esther Williams dans La Première Sirène en 1951 et Désir d'amour en 1953, qui redonnent un second souffle à sa carrière.En 1954, il chorégraphie la première comédie musicale en Cinémascope, Rose Marie, avec des séquences tournées en extérieur.Huit années plus tard, il termine sa carrière de chorégraphe pour le cinéma avec un film de Charles Walters, La plus belle fille du monde, puis retourne à Broadway pour superviser la comédie musicale No, No, Nanette avec Doris Dayet la célèbre chanson Tea for Two.Cependant, Busby Berkeley s’adonne à la boisson plus que de raison à un certain moment de sa carrière, et provoque même un accident qui coûte la vie à deux personnes. Il ressort acquitté du procès, mais en reste marqué à vie, tentant même de se suicider après le décès de sa mère.Le 14 mars 1976, Busby Berkeley s’éteint à Palm Springs en Californie, à l’âge de quatre-vingt-un ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Je Suis Un Criminel Réalisateur -
2015 Les Hommes Sont Si Betes Réalisateur -
2015 Bright Lights Réalisateur -
2015 En avant la musique Réalisateur -
2015 Footlight parade Réalisateur -

Stars associées