Bruno Solo
Avis: 
Date de naissance: 
22 septembre 1964 (âge : 52 ans)
Nationalité: 
Français
Sexe: 
Homme
Profession: 
Acteur

Biographie: 

Bruno Solo, de son vrai nom Bruno Lassalle, est un animateur de télévision et acteur, scénariste et réalisateur français. Bruno Solo est le neveu du journaliste pamphlétaire, initiateur du mouvement écologiste français, Pierre Fournier disparu en 1973.A l’âge de 13 ans, il comprend qu’il souhaite devenir comédien. Bruno précise : « Je ne suis pas du tout un enfant de la balle, j’ai des parents prolos mais très curieux, érudits et cinéphiles ». Le métier d’acteur était donc pour lui la promesse de pouvoir envisager des vies différentes.pagebreakBruno Solo décroche son premier job à l’âge de 17 ans, dans la librairie Gibert Jeune sur le boulevard Saint Germain, endroit qu’il affectionne particulièrement, puisqu’il pouvait y lire et y entretenir sa vocation future.En réalité, entre 1982 et 1989, il reconnaît avoir eu sept années de petites galères où il était le seul à être persuadé d’avoir du talent, d’où son nom.Avant de monter sa propre société de production CALT, il se lance dans la réalisation et dans l’écriture.Bruno Solo débute comme journaliste à Concert Magazine, animateur de télévision à Canal+ dans Top 50 de 1991 à 1993. Avec Yvan Le Bolloc'h, ils font un tabac et Canal+ leur propose l'émission Plein de super (1993), entièrement tournée dans une voiture. Les deux complices arrivent ensuite sur TF1 pour une hebdomadaire en fin de soirée. Mais, le concept ne fonctionne pas et est arrêté. Bruno Solo décide alors de mettre pendant un moment un terme à sa carrière télévisuelle et de suivre le cours Florent, ce qui lance sa carrière cinématographique.pagebreakMais, ce ne sont pas ses seules apparitions à la télé puisqu’il fut présent entre autres dans Télé Zèbre (1990), une émission produite par Thierry Ardisson pour Antenne 2. Bruno se rappelle : « J’étais élève comédien, je ramais, et pour payer mes sandwichs et mon loyer je faisais de la figuration dans des émissions de télé ». D’ailleurs, un jour qu’il participait à Télé Zèbre, présentée par Yvan Le Bolloc’h, ce dernier demande qui veut faire l’arbitre de sa petite chronique. Bruno se propose. La poignée de main qu’ils partagent marque le début d’une longue et sincère amitié, qui dure encore.Bruno Solo apparaît aussi dans Mariage surprise (2006) d'Arnaud Sélignac. En revanche, il fut plus discret au théâtre avec un court passage dans Le système Ribadier en 2007.Pur produit du petit écran, Bruno Solo décroche l'un de ses premiers rôles au cinéma dans Tom est tout seul (1995) de Fabien Onteniente, un réalisateur avec qui il collaborera à nouveau sur les comédies Grève-party (1998) et Jet Set (2000). Mais c'est le personnage d'Yvan, dans La Vérité si je mens ! (1997) où il tourne aux côtés de Anconina, Kakou, Melki, Garcia et La Vérité si je mens ! 2 (2001), qui lui confère véritablement le statut de comédien. Grand "tchacheur", Bruno Solo excelle et confirme son talent de comique auprès du public français. Il retrouve d'ailleurs son rôle pour La vérité si je mens 3 en 2012.pagebreakEn 1998, il joue dans la comédie Restons groupés. En 2003, l'ancien journaliste de Studio Denis Parent en fait le héros désabusé de son premier long métrage, Rien que du bonheur, tandis que le cinéaste Bruno Delahayelui confie la tête d'affiche du film Livraison à domicile.Bruno Solo a produit en 2005 pour M6 la série Kaamelottd'Alexandre Astieret y fait une brève apparition le temps d'un épisode du Livre II de la série, où il y incarne Herveig, un porte-drapeau.Avec son compère Yvan Le Bolloc'h, qu'il a rencontré en 1990 sur le plateau de Télé Zèbre, il connaît notamment le succès avec la série télévisée Caméra café sur M6 (2001-2004). Drôle, sarcastique et légère, cette création séduit encore chaque soir le public et met bien en scène un humour décapant. Caméra Café a rassemblé chaque jour, à 20h40, une moyenne de 4,1 millions de téléspectateurs et 78 % d'entre eux ont moins de 50 ans.Caméra café a même connu une adaptation au cinéma : Espace détente, sorti en février 2005 et une suite, Le Séminaire.Puis, après le succès d'Espace détente, Bruno Solo se décide à changer de registre, trouvant un parfait contre-emploi - le commandant Reidacher - dans Mon colonel (2006), un drame de Laurent Herbiet ayant pour cadre la Guerre d'Algérie.Bruno Solo fait aussi partie d’une association « La voix de l’enfant » qui lutte contre la pédophilie, l’inceste et la maltraitance, et œuvre pour l’alphabétisation et la socialisation des enfants. Il s’occupe plus particulièrement des problèmes liés à la pédo-criminalité.

Films réalisés par Bruno Solo

Commentaires sur Bruno Solo

Les plus vues