Avis: 
Date de naissance: 
15 août 1940 (âge : 77 ans)
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Bruce Beresford est un réalisateur, acteur, scénariste, producteur et metteur en scène australien. Il est né le 16 août 1940 à Sidney en Australie.Il suit des études au collège King’s School à Sidney, puis obtient une licence de philosophie à l’université de Sidney en 1962. Bruce Beresford est par la suite engagé par la société de production Cinesound le temps d’un stage, et décide d’aller tenter sa chance en Angleterre. Arrivé sur place, il ne trouve pas de travail, mais répond à une annonce du gouvernement nigérian cherchant un monteur : il part travailler pour la Nigerian Film Unit pendant deux ans. En Afrique, il réalise le court-métrage King Size Woman.De retour en Grande-Bretagne et fort de son expérience, il officie pendant cinq ans au département production du British Film Institute, devient conseiller en matière de cinéma auprès de l’Arts Council of Great Britain et supervise plus de soixante-quinze courts-métrages.En 1971, plein d’ambition, il revient en Australie, décidé à démontrer l’étendue de son talent. Dès le départ, Bruce Beresford réalise ses propres films qui, traités sur un ton satirique, ont du succès. En 1972, il écrit et réalise les comédies The Adventures of Barry Mackenzie puis Barry Mckenzie Holds His Own.En 1976, Bruce Beresford reçoit le prix du Meilleur Réalisateur à l’Australian Film Institute pour son film Don’s Party. Sa carrière explose et sa notoriété franchit les frontières, notamment lorsque son film The Getting of Wisdom est sélectionné au Festival de Cannes en 1978. Il connaît une nouvelle consécration avec Héros ou salopards, qui est nommé aux Oscars pour le Meilleur Scénario, sélectionné au Festival de Cannes de 1980 et obtient les prix du Meilleur Réalisateur et du Meilleur Scénario ainsi que neuf autres récompenses à l’Australian Film Institute.En 1982, Bruce Beresford débarque aux États-Unis et réalise son premier film outre-Atlantique, le mélodrame Tendre bonheuravec l’acteur Robert Duvall(connu pour son rôle de Tom Hagen, l’avocat de la famille Corleone dans Le Parrain Iet II). Ce dernier reçoit l’Oscar du Meilleur Acteur, alors que le scénariste Horton Foote décroche celui du Meilleur Scénario original. Le film est également présenté au Festival de Cannes.Son deuxième film américain, Crimes du cœur, d’après une pièce de Beth Henley, est cité pour trois Oscars. Le cinéaste enchaîne avec Son Alibi, un polar mettant en scène Tom Selleck en 1989.Bruce Beresford atteint les sommets en 1990 avec Miss Daisy et son chauffeur, une tendre histoire d’amitié entre une vieille femme campée par Jessica Tandy, alors âgée de quatre-vingts ans, et son chauffeur, incarné par Morgan Freeman. Le film remporte quatre Oscars dans les catégories Meilleur Film, Meilleure Actrice, Meilleur Scénario adapté et Meilleur Maquillage.Dès lors, les plus grands acteurs du moment vont se succéder devant la caméra du réalisateur, à commencer par Pierce Brosnan, qui apparaît d’abord dans Mister Johnson, un film tourné au Nigeria en 1990, puis dans le drame familial Evelyn en 2002. En 1994, Bruce Beresford dirige Richard Dreyfuss, accompagné de la toute jeune Liv Tyler, dans Silent Fall. Dans Dernière danse, qu’il réalise en 1996, il confie le rôle d’une condamnée à mort à Sharon Stone. Glenn Close etCate Blanchettévoluent quant à elles sous sa direction dans le film Paradise Road, sorti en 1997.En 1999, Bruce Beresford tourne Double Jeu avec Ashley Judd et Tommy Lee Jones, un thriller dans la plus pure tradition américaine, puis change de registre avec Alma (2001), qui réunit Vincent Perez, Jonathan PryceetSarah Wynterdans le rôle-titre.Dans les années qui suivent, Bruce Beresford se fait plus discret pour mieux revenir en 2007 avec Le Contrat. Face à John Cusack, Morgan Freeman y apparaît sous les traits d’un tueur professionnel.Bruce Beresford, en marge de son activité cinématographique, a mis en scène plusieurs opéras et pièces de théâtre, dont Girl of The Golden West de Giacomo Puccini, joué lors du festival de Spoleto, Elektra pour la South Australian Opera Company, ou encore Rigoletto pour le Los Angeles Opera.

Films réalisés par Bruce Beresford

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues