Brigitte Bardot ©E-PRessPhotos

Brigitte Bardot

Brigitte Bardot ©E-PRessPhotosBrigitte Bardot ©E-PRessPhotos
  • Profil mis à jour le 17/03/2014
  • Nationalité :
    Française
  • Date de naissance :
    28 septembre 1934 (âge : 80 ans)
  • Sexe :
    Femme
  • Profession :
    Actrice
  • Voir la discographie complète de Brigitte Bardot sur Music-story.com

La biographie de Brigitte Bardot

Brigitte Bardot est une chanteuse et actrice de cinéma française. De son nom complet Brigitte Anne-Marie Bardot, elle est née le 28 septembre 1934 à Paris.

Ses parents, bourgeois et bien introduits dans les milieux parisiens, lui permettent, alors qu’elle a à peine quinze ans, d’être engagée par le magazine Elle. Rapidement remarquée par le réalisateur Marc Allégret, ce dernier lui propose de jouer dans Les Lauriers sont coupés. Ce film ne sera jamais tourné, mais il aura amené Brigitte Bardot à rencontrer son futur mari, Roger Vadim.

En 1952, elle débute par un petit rôle aux côtés de Bourvil dans le film de Jean Boyer, Le Trou normand. Elle enchaîne la même année, avec Manina, la fille sans voiles, un long-métrage d’aventures réalisé par Willy Rozieret dans lequel elle tient le rôle-titre.

Par la suite, on la voit notamment dans Futures vedettes (1955) de Marc Allégret avec Jean Marais, Les Grandes manœuvres(1955), réalisé par René Clair avec Gérard Philipe et Michèle Morgan, Cette sacrée gamine (1955) de Michel Boisrond, Les Week-ends de Néron (1956), une comédie de Sténo avec Alberto Sordi, et En effeuillant la marguerite(1956), une autre comédie de Marc Allégret.

Mais c’est surtout grâce à son mari, Roger Vadim, qu’elle devient une star internationale en jouant dans son grand classique Et Dieu… créa la femme (1956). Aux côtés de Jean-Louis Trintignant, Brigitte Bardot y incarne le personnage de Juliette Hardy, une jeune et belle femme dont le charme déstabilise tout Saint-Tropez. L’énorme succès et la grande médiatisation de ce film finissent par avoir raison du couple Vadim-Bardot : ils divorcent quelques mois après la sortie d’Et Dieu… créa la femme.

La carrière de Brigitte Bardot n’en est pas pour autant affectée. Bien au contraire, le mythe B.B. voit le jour et dépasse rapidement les frontières de l’Hexagone. Dès lors, la presse ne la lâche plus. Jacques Rozier réalise d’ailleurs un documentaire intitulé Paparazzi en 1963, portant à l’écran l’éprouvante traque et le harcèlement que subit quotidiennement B.B. de la part des photographes.

Bien avant cela, elle tourne aux côtés d’Henri Vidalet sous la direction de Michel Boisrond dans deux comédies, Une Parisienne (1957) et Voulez-vous danser avec moi ? (1959). Celle-ci sera marquée par le décès de l’acteur Henri Vidal peu de temps après la fin du tournage.

En 1959, elle partage l’affiche avec Francis Blanche dans Babette s’en va-t-en guerre de Christian-Jaque. Jacques Charrier, acteur débutant, mais imposé par B.B., fait également partie du casting de ce film. Brigitte Bardot l’épousera par la suite, et de cette union naîtra un garçon, Nicolas Charrier, en 1960.

La même année, Brigitte Bardot révèle son talent de tragédienne dans le drame d’Henri-Georges Clouzot, La Vérité, avec Charles Vanel, Sami Frey, Marie-José Nat et Paul Meurisse. Le réalisateur se montre extrêmement exigeant avec son actrice vedette, qui s’investit dans son rôle à un tel point qu’elle fait une tentative de suicide le jour de son vingt-sixième anniversaire, le 28 septembre 1960.

En 1963, elle accompagne Michel Piccoli et Jack Palance dans le classique de Jean-Luc Godard, Le Mépris. Deux ans plus tard, elle donne la réplique à Jeanne Moreau dans la comédie Viva Maria de Louis Malle, qu’elle retrouve une année après avoir évolué face à sa caméra dans Vie privée.

En 1966, Brigitte Bardot épouse en troisièmes noces le milliardaire allemand Gunter Sachs, mais leur union ne durera que deux ans. À partir de 1967, B.B. se tourne vers la chanson et interprète plusieurs morceaux écrits spécialement pour elle par Serge Gainsbourg, dont les plus célèbres sont Harley Davidson, Bonnie & Clyde et Contact.

Au début des années soixante-dix, elle signe ses derniers succès. On la voit avec Jean-Pierre Casselet Daniel Ceccaldi dans L’Ours et la poupée (1970) de Michel Deville. En 1971, elle a pour partenaire Lino Ventura dans Boulevard du rhum, film réalisé par Robert Enricoet qui tourne autour de la prohibition et de la contrebande durant les années vingt le long des côtes américaines. La même année, elle est une nouvelle fois dirigée, avec Claudia Cardinale, par Christian-Jaque dans la comédie Les Pétroleuses.

Après une carrière bien remplie, avec près de cinquante films et quatre-vingts chansons, Brigitte Bardot se retire définitivement des plateaux de tournage et de la scène musicale, et se consacre pleinement à la défense des animaux.

En 1986, elle crée la Fondation Brigitte-Bardot, association dédiée à la protection des animaux et financée essentiellement par des ventes aux enchères de biens ayant appartenu à la vedette.

Le 16 août 1992, Brigitte Bardot se marie une quatrième fois en épousant l’industriel d’extrême droite Bernard d’Ormale, avec qui elle vit à Saint-Tropez.

Végétarienne depuis des années, elle préconise cela pour lutter contre le fléau de la famine qui menace le monde de nos jours, et ce, par le biais d’un courrier officiel adressé à l’ONU en 2008.

> Son signe astro>Personnalité du prénom Brigitte> Popularité du prénom Brigitte

Dernières news sur Brigitte Bardot

Commentaires sur Brigitte Bardot

je suis une fan de brigitte bardot depuis ma plus tendre enfance en plus ado tout le monde disait que je lui ressemblais mais bon j'avais des airs surtout les yeux et les cheveux ; j'ai 53 ans aujourd'hui et j'admire toujours cette grande dame qui pour moi restera la beauté du siècle et l'incarnation de la femme libre et une militante pour la cause animale .Je pense que nous avons les mémes passions les animaux vu notre parcous amoureux je me sens dans sa peau . j'ai quand meme étais outrée par l'attaque de l'église face à son enconte alors que c'était une femme qui aurait pu donner l'exemple au lieu d'etre jalouser et d'etre taiter des dernières ces femmes auraient du suivre sont modèle pour etre enfin libre au lieu d'etre sous le joue d'un homme qu'actuellement je qualifie de mac passez moi l'expression je parle en connaissance de cause
  • 3
  • 0
Anonyme | le 20/08/2012 à 21h01 | Signaler un abus
Bonjour, Mme Bardot nous sommes toutes deux de la même époque et toutes les deux d'anciennes artistes sauf que vous vous avez percé mois je suis resté la petite danseuse classique. Tout ceci est loin mais j'ai toujours beaucoup d'admiration pour celle qui faisait rêver les petites jeunes fille comme nous ,beaucoup voulaient vous ressembler,moi la première ... loockye
  • 1
  • 0
Anonyme | le 25/03/2014 à 16h19 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Brigitte Bardot