Bret Easton Ellis ©E-PressPhotos

Bret Easton Ellis

Bret Easton Ellis ©E-PressPhotos Bret Easton Ellis ©E-PressPhotos
  • Profil mis à jour le 24/02/2014
  • Nationalité :
    Américain
  • Date de naissance :
    07 mars 1964 (âge : 50 ans)
  • Sexe :
    Homme
  • Professions :
    Scénariste, Ecrivain

La biographie de Bret Easton Ellis

Bret Easton Ellis est un romancier et nouvelliste américain. Il est né le 7 mars 1964 à Los Angeles.

Il grandit à Sherman Oaks, en Californie, au sein d’une famille à la situation financière confortable. Il est l’aîné d’une fratrie de trois enfants élevés par Dale Ellis et Robert Martin Ellis, qui travaillent dans l’immobilier. Ses parents se séparent l’année de ses dix-huit ans.

Après la Buckley School où il fait son secondaire, Bret Easton Ellis traverse le pays et s’installe dans le Vermont pour étudier la musique au Bennington College. Il commence l’écriture alors qu’il n’a pas encore terminé ses études, rédigeant les premiers textes qui constitueront une dizaine d’années plus tard son recueil de nouvelles, intitulé Zombies. Sa première publication est Moins que zéro, un roman qui paraît en 1985. Le personnage central, un étudiant californien dénommé Clay, revient chez lui à Los Angeles pendant ses vacances. Il enchaîne alors les soirées festives où l’alcool, la drogue et le sexe règnent en maîtres, et commence à se poser des questions sur ses amis, sa compagne et sa propre vie. Clay prend progressivement conscience de la vanité et la superficialité de son environnement. À travers lui, Bret Easton Ellis dresse un portrait peu reluisant de la jeunesse californienne des années quatre-vingt. Le roman Moins que zéro, succès aussi bien critique que commercial, préfigure ce qui fera la popularité de son œuvre, à savoir une écriture extrêmement réaliste, objective et sombre par moments, au service d’une description relativement pessimiste de la société qui l’entoure.

À partir de ses vingt-trois ans, il choisit de vivre à New York et entame la rédaction d’un nouvel ouvrage. Les Lois de l’attraction, qu’il publie en 1987, s’inscrit dans la droite lignée de son prédécesseur. Il s’agit toujours de dépeindre la vie dissolue de la jeunesse de la côte Est en racontant ici les relations ambiguës entre des étudiants du Camden College, un établissement fictif largement inspiré de l’université fréquentée par l’auteur. La confusion des sentiments, les désillusions, la débauche et la drogue rythment l’existence de Sean Bateman, Lauren Hyden, Paul Denton et Victor Ward, les principaux protagonistes des Lois de l’attraction. À leurs côtés, on retrouve Clay, le héros de Moins que zéro. L’un des procédés caractéristiques de l’œuvre de Bret Easton Ellis est en effet de faire apparaître des personnages appartenant à un autre de ses romans. Treize années après sa sortie, le livre fait l’objet d’une adaptation à l’écran réalisée par Roger Avary.

En 1991, il écrit American Psycho, qui tourne autour du personnage de Patrick Bateman (frère aîné de Sean Bateman). Patrick est un courtier de Wall Street à qui tout semble sourire : il a beaucoup d’amis, il gagne bien sa vie et n’éprouve aucune peine à séduire les plus belles femmes. Ce golden boy, en apparence bon vivant, est pourtant un impitoyable assassin dont les actes barbares sont dictés par une folie haineuse, misogyne et homophobe. Bret Easton Ellis décrit sans détours ses crimes et ses pensées, mettant l’accent sur leur extrême violence. Ces scènes sont jugées choquantes pour nombre de critiques. L’auteur, se sentant menacé suite à la vive polémique déclenchée par son roman, va même jusqu’à solliciter la protection d’un garde du corps. Malgré tout, des millions d’exemplaires d’American Psycho s’écoulent aussi bien aux Etats-Unis qu’ailleurs dans le monde, faisant du livre un véritable best-seller. Cette réussite commerciale fait évidemment le bonheur de la maison d’édition Vintage, qui a pris le risque de distribuer l’ouvrage contrairement à Simon & Schuster. Là aussi, un film est tiré du roman et c’est Mary Harron qui le met en scène en 2000 avec Christian Bale dans le rôle principal.

Elis choisit par la suite de faire paraître le recueil de nouvelles Zombies (1996) qu’il avait commencé à écrire durant ses études. Treize histoires s’y succèdent, confirmant le regard alarmiste que porte l’auteur sur la société américaine de cette décennie décidément maudite dans son esprit, les années quatre-vingt.

Victor Ward, l’un des acteurs tourmentés des Lois de l’attraction, revient en tant que personnage principal dans le roman Glamorama que présente Bret Easton Ellis en 1999. Victor se laisse tirer vers un engrenage politique dangereux qui concerne l’Europe et les Etats-Unis.

Glamorama est suivi six années plus tard par Lunar Park. Dans cette œuvre, Bret Easton Ellis s’inspire de son propre parcours et réinvente sa vie, y ajoutant des personnages et des évènements fictifs à l’image de son mariage avec une actrice du nom de Jayne Dennis. Les frontières entre l’imaginaire et la réalité paraissent parfois floues, ce qui contribue au succès du roman. Traduit en français par Pierre Guglielmina, Lunar Park est publié en France chez Robert Laffont.

> Son signe astro > Personnalité du prénom Bret > Popularité du prénom Bret

Dernières news sur Bret Easton Ellis

Photos et vidéos de Bret Easton Ellis

> Toutes les photos > Toutes les vidéos
0

La filmographie de Bret Easton Ellis