Genre Homme
Avis

Biographie

Originaire du petit village d'Oumé, en Côte d'Ivoire, Bonaventure Kalou signe ses débuts professionnels avec l'ASEC, le club principal de la capital, Abidjan. A peine fait-il étalage de ses qualités de meneur de jeu/attaquant que le Feyenoord Rotterdam jette son dévolu sur le jeune homme. Propulsé en championnat des Pays-Bas, Kalou monte doucement en puissance. Dans un rôle d'ailier droit, il gagne sa place de titulaire et commence à trouver le chemin des filets (il marquera 35 buts en 149 matches pour Feyenoord) et ouvre son palmarès européen avec la Coupe de l'UEFA 2002 remportée face à Dortmund.  Après six saisons chez les bataves, Kalou n'est pourtant pas tellement sollicité par les grands clubs et doit se "contenter" d'un transfert à l'AJ Auxerre, Guy Roux ayant comme d'habitude repéré la bonne affaire. Dès sa première saison bourguignonne, son entente avec Djibril Cissé et son partenaire de sélection kanga Akalé font des étincelles. Servi par le duo d'Ivoiriens, l'avant-centre des Bleus aligne les pions et "Bona" réalise son meilleur total de buts (10). Suite au départ de Cissé, mais aussi de philippe Mexès, jean alain Boumsong et olivier Kapo, Kalou prend le jeu de l'AJA à son compte, met sur orbite le nouvel attaquant, Benjani, met 10 nouveaux buts en Ligue 1 et casse tout en coupe de l'UEFA (7 buts en 12 matches) avant d'offrir la Coupe de France à Guy Roux en inscrivant le but de la victoire contre Sedan (2-1).  En 2005/06, Kalou débarque au Paris Saint-Germain pour 8,5 M€, laissant un belle plus value à Auxerre qui l'avait acheté 2,5 M€ ! Avec pedro miguel Pauleta, jerome Rothen et vikash Dhorasoo, l'Africain a pour mission de porter le club parisien vers les sommets. Malheureusement, après un départ tonitruant (2 passes et un but lors du premier match de la saison) "Bona" manque de régularité pour répondre aux espoirs placés en lui. Le championnat prend des allures de calvaire et le coach Laurent Fournier est remplacé par Guy Lacombe qui l'envoie se remettre en question en équipe réserve.  L'international ivoirien relève malgré tout la tête de retour de la CAN 2006 où il atteint la finale avec les Eléphants. En Ligue 1, le podium n'est plus accessible mais Kalou ouvre le score lors de la finale de la Coupe de France face au rival marseillais (2-1), s'adjugeant sa deuxième Coupe de France personnelle. La septième pour le club de la capitale.  Mais la saison suivante ressemble grandement à un naufrage et c'est toute l'équipe du PSG qui coule. Lacombe est remplacé par Le Guen à la mis saison. Ce dernier n'a d'ailleurs pas l'intention de faire jouer Bona qui ne rentrera plus dans les papiers du coach à la rentrée.Afin de se relancer une fois pour toute, Kalou décide de rejoindre son ancien entraîneur, Guy Roux, chez les Sang et Or. Mais l'entraîneur qui le fit révéla à Auxerre démissionne au bout de 65 jours. Titulaire jusque-là sans faire preuve d'efficacité, Kalou ne correspond pas aux attentes du club artésien. Au bout d'un mois, l'Ivoirien plie bagage pour s'envoler pour le championnat du Qatar. Drôle de façon de relancer sa carrière.