Nom de naissance Birger Malmsten
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Il n'avait pas quitté le lycée qu'il s'inscrivait déjà au Théâtre étudiant de Stockholm. En 1945, il joue dans le Pélican de Strindberg, monté par Ingmar Bergman, auquel il fait une si vive impression qu'il devait plus tard incarner l'alter ego du metteur en scène dans de nombreux films, dont Bateau pour les Indes (1947), Musique dans les ténèbres (1948), Prison (1949), la Soif (id.) et Jeux d'été (1951). Le Bergman incarné par Malmsten est un bohème plus qu'un artiste, un nihiliste plus qu'un idéaliste. C'est sous les traits du peintre barbu de l'Attente des femmes (1952) qu'il apporte sa dernière contribution à la période primitive de Bergman, mais il réapparaît, plus saisissant que jamais, dans le rôle du serveur étranger, brusque, du Silence (1963). Selon lui, « au théâtre, il faut faire travailler tout son corps ; mais, devant la caméra, il faut condenser ses mouvements et se restreindre consciemment ». Malmsten est le jeune premier idéal des films de Bergman : assez séduisant pour attirer le public, il jouit en outre d'une intelligence et de dons d'expression naturels tels qu'il peut faire écho à toute la gamme des émotions du réalisateur. À la fin des années 60, il abandonne quelque peu le cinéma et met son art au service du Théâtre royal de Stockholm, ne retournant qu'occasionnellement au grand écran. C'est ainsi, par exemple, qu'il fait une apparition dans Face à face (1976) de Bergman.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Laila, Liebe Unter Der Mitternachtssonne Acteur Mellet Omma
1966 Masculin féminin Acteur Lui
1962 Le Silence Acteur le barman
1952 L'Attente des femmes Acteur Martin Lobelius
1951 Jeux d'été Acteur Henrik