Nom de naissance Ben Hecht
Profession(s) Scénariste, Scénario original
Avis

Biographie

Homme de théâtre (Spéciale dernière) et littérateur (Un juif amoureux, Je hais les acteurs), scénariste prolifique et souvent inspiré, réalisateur occasionnel et marginal, le cinéma ne constitue qu'une part de sa considérable production. Son actif s'y élève à près de quarante scripts homologués, dont : Scarface (H. Hawks, 1932) ; Sérénade à trois (E. Lubitsch, 1933) ; Viva Villa ! (H. Hawks et J. Conway, 1934) ; Gunga Din (G. Stevens, 1939) ; la Maison du D Edwardes (A. Hitchcock, 1945) ; les Enchaînés (id., 1946) ; le Carrefour de la mort (H. Hathaway, 1947) ; le Mystérieux Dr Korvo (O. Preminger, 1950) ; Mark Dixon, détective (id., 1950) ; Chérie, je me sens rajeunir (H. Hawks, 1952) ; la Cité disparue (H. Hathaway, 1957) outre 25 collaborations officieuses.Reporter à Chicago à l'âge de seize ans, Ben Hecht couvre des faits divers crapuleux, sanglants, pittoresques ou dérisoires, dont il tire également ses premières nouvelles. Le journalisme restera, tout au long de ses « vies » successives, une source essentielle d'inspiration, tant pour le scénariste, passionné par les contrastes de la vie urbaine, que pour l'auteur de comédies, le polémiste et le mémorialiste.Un séjour à Berlin, en 1918, lui fait découvrir Georg Grosz et l'expressionnisme. Hecht traverse alors une période bohème, puis trouve son vrai registre dans une étrange forme de sophistication alliant cynisme et sentimentalité. De 1921 à 1926, il signe sept romans, trois recueils de nouvelles et autant de pièces. Après le succès historique de Spéciale dernière, il entame sa carrière cinématographique. Son professionnalisme, sa prodigieuse capacité de travail, sa personnalité flambloyante et iconoclaste font de lui, très vite, un scénariste vedette. Son goût pour l'excès et la dérision, ses élans contradictoires lyrisme et froide ironie , sa passion pour les histrions, les mystificateurs et les barbares, clairement repérables dans ses romans et son théâtre, passent aussi, plus timidement, dans ses films. Jaloux de son indépendance, mais capable de travailler à la commande, son actif déconcerte, mêlant indifféremment les projets les plus personnels et les plus alimentaires. Homme multiple, brillant et inégal, Hecht s'essayera à la réalisation, qui lui vaudra une célébrité éphémère. Il signera avec son collaborateur le plus proche, Charles MacArthur, deux films d'inspiration expressionniste, Crime sans passion (Crime Without Passion, 1934) et le Goujat (The Scoundrel, 1935), ainsi que Once in a Blue Moon (id.) et Soak the Rich (1936), puis, en collaboration avec Lee Garmes, Angels Over Broadway (1940) et Specter of the Rose (1946). En 1952, il réalisera, seul, Actors and Sin, interprété par sa fille Jenny. Deux ans plus tard, il livrera avec A Child of the Century un des meilleurs livres de souvenirs jamais écrits par un scénariste hollywoodien.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Hollywood en folie Scénariste -
2015 La cité disparue Scénariste -
2015 Gunga din Scénariste -
2015 Le Banni Scénariste -
2015 Rendez-Vous Scénariste -

Stars associées