Nom de naissance Bela Bartok
Profession(s) Musique
Avis

Biographie

Commençant une carrière de pianiste et de compositeur, Bela Bartok trouve ses racines dans la musique populaire magyare et y puise un nouveau sens de la composition, appuyée sur des mélodies traditionnelles, mais avec un comportement avant-gardiste.Refusant les autres avant-gardes européennes, il suit sa rtoute à l'écart et meurt ne exil aux USA. Sa descendance est dans le jazz qui a adopté son style de jeu percussif. Bartók naît en Hongrie en 1881. Ses parents remarquent très tôt les facilités de leur enfant pour la musique. La scolarité du jeune Béla est mouvementée. Il compose assez tôt et de manière très régulière et joue une de ses oeuvres pour la première fois en public en 1892 : Le cours du Danube. On y remarque son originalité dans le traitement de l'écriture musicale. S'inspirant d'abord du romantisme, il produit des oeuvres comme la Symphonie Kossuth en 1903.Synthèse À partir de 1905, Bartók découvre Claude Debussy et son impressionnisme musical, et côtoie Zoltan Kodály. Ensemble, ils parcourent l'Europe de l'est et l'Afrique pour enregistrer plusieurs milliers de chants flokloriques. Bartók est en effet l'initiateur de l'utilisation massive des musiques populaires dans ses propres compositions. Également influencé par Igor Stravinsky ou Alban Berg, Bartók réalise une synthèse de toutes ces influences et livre des pièces où les contrastes sont nombreux, tant sur le plan rythmique que d'un point de vue des sensations évoquées par la musique. Ainsi, ses oeuvres mélangent-elles la simplicité mélodique des chansons ou danses folkloriques avec la complexité d'une polyphonie maîtrisée. Le contrepoint dynamique participe à l'élaboration d'une oeuvre pour le moins originale.  Barbe Bleue En 1907, Bartók devient professeur renommé de piano à Budapest et tiendra ce poste jusqu'en 1935. Également compositeur d'oeuvres lyriques, il écrit en 1911 Le château de Barbe Bleue suivi en 1916 du Prince de bois. Son oeuvre est cependant plus riche lorsqu'il se concentre sur le piano qu'il emploie pour la première fois comme un instrument rythmique -; Kodály fera de même dans de nombreuses oeuvres dont la KlavierStücke op. 11, petit morceau construit sur le même motif mélodique qui gagne en intensité grâce au rythme scandé et à l'utilisation d'un jeu pianistique riche en nuances, à l'instar des oeuvres de Bartók. A cordes et à cri  En 1935, hostile au régime nazi avec lequel le gouvernement hongrois a pactisé, Bartók s'exile aux états-Unis où il poursuit sa carrière de chef d'orchestre et de compositeur. Il écrit la Musique pour cordes, percussions et célesta en 1936, suivie en 1937 d'une Sonate pour deux pianos et percussion. Compositeur exigeant et rigoureux, il écrit en 1938, pour accompagner les progrès de son fils au piano, pas moins de 153 pièces réunies sous le titre Mikrokosmos. Parmi ses dernières oeuvres, on trouve le très célèbre Concerto pour orchestre composé en 1943. Il meurt de leucémie en 1945  L'apport de Bartók est inestimable, tant les ouvertures qu'il a apportées dans l'approche de la musique infuenceront durablement des générations de compositeurs. Il est également à l'aube de la réflexion sur les timbres des instruments, tirant le meilleur parti des possibilités sonores de chacun d'eux. On trouvera sa descendance non seulement dans la musique classique, masi aussi dans le monde jazz où ses recherches sur les timbres, la coloration orchestrale et le jeu percussif du piano feront des émules chez Gil Evans l'arrangeur de Miles Davis,comme dans lfree jazz de Cecil Taylor avec son emploi rythmique des paquets de notes jouées ensemble,les fameux clusters.         

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2005 Melinda Et Melinda Compositeur -
1999 Dans la peau de John Malkovich Compositeur -

Stars associées