Audrey HEPBURN
Avis: 
Date de naissance: 
03 mai 1929 (âge : 63 ans)
Date de décès: 
19 janvier 1993
Sexe: 
Femme

Biographie: 

Audrey Kathleen Ruston, connue sous le nom de Audrey Hepburn, est née le 4 mai 1929 à Bruxelles. Elle est la fille d’un banquier britannique et d’une aristocrate néerlandaise. A quatre ans, elle s’installe avec sa famille à Londres. Passionnée de scène, Audrey Hepburn, commence par être mannequin et interprète des petits rôles dans des spectacles musicaux londoniens. Pendant longtemps, elle persévère pour devenir ballerine. Elle s'inscrit à de prestigieuses écoles et suit les formations des plus grandes danseuses. Mais son état de santé ne suit pas son mental d’acier. Son poids en perte vertigineuse suscite l’inquiétude de son entourage qui craint l’anorexie. Elle abandonne alors son rêve d'enfant et se tourne vers le cinéma.Dans le cinéma, elle s’illustre dans de petits rôles comme celui de la vendeuse de cigarettes dans Rires au paradis de Mario Zampi en 1951, et celui de la ballerine dans People de Thorold Dickinson.Sa participation au film français, Nous irons à Monte-Carlo de Jean Boyer, marque un tournant dans sa carrière. Pendant le tournage, elle réussit à se faire remarquer par l’écrivain Colette, qui lui confie le rôle de Gigi, pour l’adaptation de son livre sur scène à Broadway. Le succès fulgurant de la pièce va la faire connaître sur la scène internationale. Après deux ans de triomphe sur les planches du théâtre, William Wyler lui offre le rôle-baptême dans l’industrie du cinéma américain. Vacances romaines (1953) est son premier grand rôle au cinéma dans lequel elle partage l’affiche avec Gregory Peck et dans lequel elle incarne avec grâce le rôle de la princesse Anne. Hepburn est alors conviée à la prestigieuse cérémonie des Oscars et se voit primer du prix de la Meilleure Actrice. La jeune actrice peut maintenant conquérir le tout Hollywood.En 1954, elle s’affiche dans Sabrina aux côtés d’un monstre du cinéma américain, Humphrey Bogart. Son personnage aux allures androgyne, n’empêche pas une grâce et une féminité dans l’interprétation. C’est durant cette période qu’elle fait une rencontre importante qui va marquer sa carrière, celle du couturier, Hubert de Givenchy. Plus que jamais, Hepburn incarne ce chic particulier, qui la distingue des autres actrices de son époque. Elle dit à son propos : « C’est lui qui m’a donné un look, un genre, une silhouette». La jeune actrice devient très vite l’égérie de la marque et participe à plusieurs de ses défilés. La même année, elle participe à la pièce de Jean Giraudoux, Ondine, qui lui vaut le prestigieux prix du Tony Award. De succès en succès, la cote de popularité de l’actrice ne cesse d’augmenter et remporte même un Henrietta Award pour l’actrice la plus aimée au monde.Deux ans plus tard, elle joue dans le film historique Guerre et Paix de King Vidor. Une adaptation du roman de Léon Tolstoï. Elle y partage l’affiche avec Henry Fonda et Mel Ferrer, son mari. En 1957, elle est à l’affiche de deux films. Elle joue dans la comédie musicale Drôle de Frimousse de Stanley Donen, dans laquelle elle se produit aux côtés de Fred Astaire, et Ariane de Billy Wilder aux côtés de Gary Cooper.Audrey Hepburn aime bien incarner les personnages qui mélangent fantaisie et mélancolie, notamment dans la comédie de Blake Edwards, Diamants sur canapé (1961), où elle incarne Holly Golightly, la croqueuse de diamants. La même année, on la retrouve dans un autre registre, La Rumeur de William Wyler, qui traite de l’intolérance à l’homosexualité. Vu les propos avant-gardistes, le film n’a pas eu un bon accueil.En 1964, elle joue dans la comédie musicale My Fair Lady, de George Cukor, où elle interprète Eliza Doolittle, une jolie petite marchande de fleurs qui se transforme en une grande dame, probablement l’un de ses plus grands rôles.Dans Voyage à deux (1967) de Stanley Donen, qu’elle retrouve après Charade(1963), elle incarne Joanna Wallace, qui vit une relation de couple usée par de longues années de mariage. La même année, elle partage l’affiche avec Alan Arkin, dans le thriller de Terence Young, Seule dans la nuit, une adaptation de la pièce de Frederick Knott. Richard Lester lui offre un de ses derniers rôles, aux côtés de Sean Connery dans La Rose et la Flèche (1976), avant de tourner dans Et tout le monde riait de Peter Bogdanovich (1981) et enfin dans le film de Steven Spielberg, Always, en 1989.Considérée comme l’une des plus grandes actrices de tous les temps, Audrey Hepburn se fait également distinguer par son engagement pour les causes humanitaires, particulièrement à L’Unicef, où elle était ambassadrice jusqu’en 1992.Emportée par un cancer du colon le 20 janvier 1993, sa grâce, son talent et son engagement ont fait d’elle une référence intemporelle dans le cinéma américain.

Films avec Audrey HEPBURN

Dernières news sur Audrey HEPBURN

BlowUp célèbre la filmographie d'Audrey Hepburn
29/01/2016 - 16:45

À l'occasion de la ressortie en salles de deux films de l'actrice mythique, l'émission d'Arte revient sur sa prestigieuse carrière pour remettre tout le monde à niveau.

PREMIERE ACTU

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues