Nom de naissance Annie Cordy
Naissance (90 ans)
Laeken, Belgique
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Chanteuse, Interprète
Avis

Biographie

Léonie Cooreman, alias Annie Cordy, est une chanteuse et actrice belge née à Laeken le 16 juin 1928. Célèbre pour ses chansons Tata Yoyo, La Bonne du Curé, Cho Ka Ka O et Frida Oum Papa, elle est également connue pour ses rôles dans les films Poisson d'Avril, Le Chat, Isabelle devant le désir, Un été après l'autre, Le Chanteur de Mexico et Le dernier des fous. En 2004 elle est anoblie et faite baronne à titre personnel par le roi Albert II de Belgique. Elle choisit pour devise "La Passion fait la force".Née du mariage de Jan Cornelius Cooreman et de Maria de Leeuw, Annie Cordy a un frère, Louis, et une sœur, Jeanne. Passionnée par les arts dramatiques depuis son plus jeune âge, sa mère, Maria, décide de l'inscrire à des cours de danse à l'âge de huit ans. En parallèle de ses études, elle apprend également le solfège et le piano.A son adolescence, elle commence à se produire lors de galas de charité dans lesquels elle reprend également les tubes du moment. Elle se crée rapidement une petite notoriété en Belgique, participant régulièrement à des radio-crochets. Grâce à cela, elle se fait remarquer par le directeur artistique du Lido qui parvient à la convaincre de quitter la Belgique pour devenir la meneuse de revue du célèbre cabaret parisien.L'aventure parisienneNous sommes alors en 1950, et à l'âge de 22 ans, Annie devient donc la première danseuse du Lido. L'année suivante, elle rencontre François-Henri Bruno qui devient très vite son manager, puis son mari, en 1958. Mais dès 1952 Annie Cordy signe un contrat avec la société Pathé-Marconi qui lui décroche des rôles dans des opérettes comme La Route Fleurie aux côtés de Georges Guétary et Bourvil. C'est également à cette période qu'elle enregistre ses premières chansons comme Fleur de Papillon et Léon.En 1953 elle fait ses premiers pas au cinéma dans Si Versailles m'était conté de Sacha Guitry. L'année suivante elle retrouve Bourvil dans le film Poisson d'Avril de Gilles Grangier, film pour lequel elle donne également la réplique à Louis de Funès. En 1955, elle partage l'affiche de Bonjour Sourire de Claude Sautet avec Henri Salvador. Cette année-là elle fait également son premier Olympia et reçoit le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros pour sa chanson Oh Bessie.Une artiste reconnueAnnie Cordy fait alors partie des artistes les plus populaires de l'hexagone et est même conviée à chanter lors des fiançailles de Grace Kelly avec le prince Rainier III de Monaco. En 1956, le succès international du film Le Chanteur de Mexico, mettant en scène Luis Mariano et Bourvil, lui ouvre les portes de Broadway où on lui propose le rôle principal d'une grande comédie musicale. Seulement, par amour pour son compagnon et manager, qui rappelons-le ne deviendra son mari qu'en 1958, elle refuse le rôle car François-Henri Bruno n'envisage pas de traverser l'Atlantique.Ainsi, si elle s'est refusée à une carrière internationale, Annie Cordy reste en France une personnalité majeure du cinéma et de la chanson. En 1957 elle joue dans l'opérette Tête de Linotte puis retrouve au début des années 60 Luis Mariano dans Visa pour l'amour. En 1965 c'est Bourvil qu'elle retrouve pour Ouah ! Ouah !. En 1967, elle écrit avec Darry Cowl l'opérette Pic et Pioche. Elle créé également Indien vaut mieux que deux tu l'auras avec Pierre Doris.A cette époque là elle crée également un show à l'américaine sur les conseils de Maurice Chevalier : Annie Cordy en deux actes et 32 tableaux, spectacle dans lequel elle met en scène ses chansons. Elle présentera ce show dans toute l'Europe. En 1972 elle reçoit même le prix de la Meilleure show-woman européenne grâce à son adaptation de la comédie musicale Hello, Dolly !De plus en plus présente à l'écranMais durant cette période Annie Cordy n'abandonne pas le cinéma pour autant puisque durant la décennie 1960 elle apparaît dans les films Cigarettes, Whisky et p'tites pépées (1958), Tête folle (1960), L'Or du duc (1965), Ces messieurs de la famille (1967), Ces messieurs de la gâchette (1969) ou encore Le passager de la pluie (1969).Durant les années 1970, elle tourne pour Chabrol dans La Rupture (1970), pour Granier-Deferre dans Le Chat (1971), pour Gobbi dans Les Galets d'Etretat (1971), pour Gérard Pirès dans Elle court, elle court la banlieue (1972) ou encore pour Serge Leroy dans Le Mataf (1972).En 1973 le public peut également la retrouver à l'affiche de La dernière bourrée à Paris de Raoul André et du film Les Gaspards de Pierre Tchernia. L'année suivante elle est dirigée par Jean-Pierre Berckmans dans Isabelle devant le désir puis en 1977 elle apparaît dans Rue Haute et Drôle de Zèbres.Une success-story en musiqueMais c'est également durant les années 70 qu'Annie Cordy enregistre ses plus grands succès populaires. Hello Dolly, Ca ira mieux demain, Frida Oum Papa, La Bonne du curée, Tata Yoyo ou encore Cho Ka Ka O sont des tubes qui se vendent tous à plus d'un million d'exemplaires.Durant la décennie suivante, elle fait ses débuts à la télévision et décroche en 1982 son premier rôle récurrent, celui de Madame S.O.S. dans la série du même nom diffusée en 1982 sur TF1. A la télévision le public peut également la voir dans la série Le Bonheur d'en Face et au casting des téléfilms Orage d'été et Orages d'été avis de tempête. D'ailleurs, au cinéma, on ne la verra qu'au générique du Braconnier de Dieu, un film de Jean-Pierre Darras sorti en 1982. Cette absence au cinéma s'explique par le fait qu'Annie Cordy passe alors la plupart de son temps sur les planches, dans des pièces comme Madame sans gêne ou Madame de Sévigné.Elle consacre également les années 90 au théâtre et à la télévision, malgré des rôles dans les films Un été après l'autre en 1990 et La vengeance d'une blonde en 1994. Elle prête également sa voix à un personnage du film d'animation Pocahantas en 1995.Annie : une santé de ferDurant les années 2000, après être apparue dans les séries Fabien Cosma et Le Tuteur, elle fait son retour au cinéma dans le film Madame Édouard (2003) aux côtés de Michel Blanc, Josiane Balasko, Didier Bourdon et Dominique Lavanant. En 2006 elle est à l'affiche des films Le dernier des fous et C'est beau une ville la nuit. En 2007 elle participe au film Disco puis tourne l'année suivante sous la direction de Pascal Thomas dans Le Crime est notre affaire.En 2009 c'est Alain Resnais qui la recrute pour Les Herbes Folles tandis qu'en 2011 elle est à l'affiche du téléfilm Je retourne chez ma mère. En 2012 elle apparaît dans un épisode de la série Scènes de ménages puis décroche un rôle dans le film Crimes en sourdine.A 84 ans, Annie Cordy est donc infatigable. Participant régulièrement à la tournée Âge tendre et Tête de bois, elle sort en octobre 2012 un nouvel album intitulé Ça me plait ... pourvu que ça vous plaise.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2018 Tamara Vol. 2 Acteur Rose
2015 Bonjour sourire Acteur dans son propre rôle
2014 Le Dernier Diamant Acteur Inès de Boissière
2014 Les Souvenirs Acteur la grand-mère de Romain
2009 Les herbes folles Acteur La dame

Filmographie Série

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Les rebelles de Moissac Acteur -
1994 Baldipata Acteur -

Stars associées