Alexandre Astier portrait
Avis: 
Date de naissance: 
15 juin 1974 (âge : 42 ans)
Nationalité: 
Français
Sexe: 
Homme
Profession: 
Acteur, Scénariste, Réalisateur, Compositeur

Biographie: 

Alexandre Astier est un comédien, auteur, scénariste et metteur en scène. Il est né le 16 juin 1974 à Lyon, dans une famille d’artistes.Son père n’est autre que Lionnel Astier, qui incarne son beau-père dans la série Kaamelott, alors que sa mère, Joëlle Sevilla, y campe sa belle-mère. Son demi-frère, Simon Astier, fait également partie de la distribution de Kaamelott puisqu’il y joue le rôle d’Yvain, le beau-frère un peu niais. L’épouse d’Alexandre Astier, Anne-Gaëlle Daval rejoint pour sa part l’équipe technique de la série en tant que chef costumière. Avant de s’orienter vers la télévision et le cinéma, le jeune lyonnais se passionne d’abord pour la musique et la scène. Parallèlement à ses études à l’American School of Modern Music de Paris, il prend part à des pièces de théâtre dont il est, pour la plupart, l’auteur. Il débute comme compositeur pour des courts-métrages. Il signe en effet les mélodies de brèves fictions telles que Yeti (1995), Bloo (1996), Projet BW, Soyons sport (2001) - dont il est aussi le scénariste et l’un des interprètes - et sa propre réalisation intitulée Un soupçon fondé sur quelque chose de gras en 2001.Il s’illustre par la suite avec une série de spectacles dramatiques écrits par ses propres soins, à l’image de Poule fiction (1997) et de l’Étrange Assistant du docteur Lannion (2000), ou par ceux d’autres auteurs (Nous crions grâce ! de Paul-Jacques Bonzon).

En 2003, Alexandre Astier réalise un nouveau court-métrage, Dies irae, une version comique de la légende des Chevaliers de la Table Ronde dans laquelle il incarne le Roi Arthur. Ce film de quatorze minutes n’est diffusé que sur la chaîne privée régionale TLM (Télé Lyon Métropole) et présente un avant-goût de la série Kaamelott.Celle-ci apparaît sur la grille des programmes de M6 à partir du 3 janvier 2005 et contribue dans une large mesure au décollage de la carrière d’Alexandre Astier. À la fois coauteur (avec Jean-Yves Robin), acteur, réalisateur et scénariste de la série télévisée, il n’hésite pas à faire appel aux membres de sa famille pour interpréter des personnages tous aussi loufoques les uns que les autres. Outre Lionnel Astier (Léodagan), Simon Astier, la mère de celui-ci (Josée Drevon, Ygerne), Joëlle Sevilla (Séli), et sa femme qui s’occupe des costumes, deux de ses quatre enfants (Ariane Astier et Jeanne Astier) y font des apparitions régulières. Kaamelott s’étend sur six saisons et les premières prises de vue ont débuté en 2003. Des comédiens plus connus viennent enrichir le casting à l’image d’Élie Semoun, Antoine de Caunes ou François Rollin.Alexandre Astier connaît un tel succès avec la série qu’il décide de s’en inspirer pour lancer une bande dessinée éponyme à partir de 2006.Entre deux séances de tournage de Kaamelott, il trouve le temps de participer à des courts-métrages pour Colas et Mathias Rifkiss (Recrue d’essence, 2006) et Benjamin Geffroy (Anaconda, 2004).

Il obtient par la suite le rôle de Gilles dans la comédie Comme t’y es belle ! de Lisa Azuelos, et se joint ainsi à Michelle Laroque, Valérie Benguigui, et Aure Atika.Après avoir joué et écrit une partie des dialogues de la série Off Prime, série diffusée sur M6 où l’animatrice belge Virgine Elfira joue son propre rôle, Alexandre Astier enchaîne avec Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques(2008), adaptation de la célèbre bande dessinée de René Goscinny et Albert Uderzo. Il prête main-forte à Thomas Langmann et Frédéric Forestier en apportant quelques rectifications au canevas, et campe Mordicus aux côtés d’une imposante liste d’acteurs composée notamment de Clovis Cornillac, Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Alain Delon, José Garcia et Franck Dubosc.

Le 15 octobre 2008, est projeté pour la première fois Coluche, l’histoire d’un mec, le biopic réalisé par Antoine de Caunes sur le célèbre humoriste disparu tragiquement en 1986. Dans ce long-métrage, Alexandre Astier immortalise Jean-Marc Reiser, le dessinateur et ami de Coluche (François-Xavier Demaison). La même année, il marque le quatre-vingt-dixième anniversaire de l’Armistice en accompagnant de sa voix le documentaire 14-18, le bruit et la fureur. Ce film présente la particularité de joindre le son à l’image, puisque les techniciens y ont adjoint des dialogues et des bruits (originaux ou reconstitués) pour ajouter au réalisme du film.

Une semaine après la diffusion de ce documentaire sur France 2, le réalisateur Didier Le Pêcheur dévoile la comédie dramatique Home Sweet Home (2008), dans laquelle Alexandre Astier interprète le personnage d’un policier nommé Joubert. Judith Godrèche, Patrick Chesnais et Daniel Prévost en sont les principaux protagonistes. Cette sortie en salle est suivie de celle de LOL (février 2009), une réalisation signée Lisa Azuelos et dont l’affiche comprend Sophie Marceau en mère dépassée par sa fille Lola (Christa Theret), et Alexandre Astier dans le rôle de l’ex-mari.

Après avoir co-réalisé un nouvel épisode d'Astérix en 2014 (Le Domaine des dieux, en animation), Astier reprend enfin son projet de poursuivre l'aventure Kaamelott au cinéma.

Commentaires sur Alexandre Astier

Dernières news sur Alexandre Astier

01/09/2016 - 18:10

Le papa de Kaamelott et de L’Exoconférence a inspiré l’astronome Patrick Sogorb.

14/06/2016 - 17:15

Astérix devrait avoir droit à une suite animée et une en live.

13/06/2016 - 17:45

Annoncé par Regular, la société de production d’Alexandre Astier, Kaamelott Le film aura le privilège de bénéficier d’un budget de 15 millions d’euros ainsi que de deux suites.

03/06/2016 - 09:45

Le premier opus de la trilogie se précise.

Les plus vues