Nom de naissance Alain Corneau
Naissance
Meung-sur-Loire
Décès
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Alain Corneau est un réalisateur français. Il est né le 7 août 1943 à Meung-sur-Loire dans le Loiret. Passionné de jazz, il projette dans un premier temps de se lancer dans la musique, et se rend même à New York dans ce but. C'est pourtant vers le septième art qu'il se tourne, et intègre alors l'IDHEC où il se forme aux métiers du cinéma.pagebreakAlain Corneau entame par la suite son apprentissage sous la houlette de Costa-Gavras, qui l’engage d’abord comme stagiaire, puis comme premier assistant pour le tournage de L'Aveu en 1970. Cette occasion lui permet dès ses débuts de travailler avec des artistes chevronnées à l’image d’Yves Montand, qu'il va d'ailleurs diriger à trois reprises par la suite. L’expérience lui permet également d'accéder au poste d'assistant de Nadine Trintignant pour Ca n'arrive qu'aux autres et il participe activement à l'écriture du scénario de Défense de savoir.En 1973, Alain Corneau réalise France société anonyme, son premier film entre polar et science-fiction avec Michel Bouquet, mais il ne suscite pas l’intérêt du public. Il persiste pourtant dans le film noir, notamment avec Police Python 357, trois ans plus tard, qui met en scène Yves Montand. Il s'inspire pour cela du personnage de l'inspecteur Harry et c'est un franc succès puisque le réalisateur est même comparé à Jean-Pierre Melville.pagebreakAlain Corneau continue sur sa lancée, c'est-à-dire l'alliance entre une efficacité hollywoodienne et un sens de la durée spécifiquement français. Féru de littérature, il adapte le roman Des cliques et des cloaques de Jim Thompson et en fait un film intitulé Série noire. Il poursuit dans le film policier avec La menace en 1977 et Le choix des armes en 1981, qui fait aujourd'hui partie des classiques du genre.En 1984, il signe Fort Saganne, adapté du roman historique éponyme de Louis Gardel. Fort Saganne est l’un des films les plus coûteux du cinéma hexagonal de l'époque avec de difficiles conditions de tournage dans le désert mauritanien, et surtout une affiche prestigieuse comprenant des artistes de renom comme Gérard Depardieu, Philippe Noiret, Catherine Deneuve et Sophie Marceau.pagebreakAlain Corneau change totalement d'ambiance, en 1989, avec un projet plus intimiste, en l’occurrence Nocturne indien, sa version cinématographique du livre d'Antonio Tabucchi. Il varie encore de registre avec le film Tous les matins du monde. Dans cette adaptation du roman de Pascal Quignard, c'est la musique qui incarne le personnage principal. Malgré l'austérité du sujet, ce film lui permet de remporter le César du Meilleur Réalisateur, ainsi que celui du Meilleur Film et le Prix Louis Delluc en 1992. Il réalise en 1995 Le Nouveau Monde, un long-métrage quasi autobiographique avec Nicolas Chatel, Sarah Grappin et James Gandolfini comme principaux protagonistes.En 1998, il retourne au polar avec le tournage du film Le Cousin qui réunit Patrick Timsit et Alain Chabat. Dès lors, il connaît une période d'échec et enchaîne en vain avec Le Prince du Pacifique en 2000.pagebreakDe ce fait, Alain Corneau décide d'abandonner les films commerciaux au profit de réalisations traitant de sujets plus profonds. Ainsi, il effectue une nouvelle plongée dans un monde étranger, ici japonais, avec Stupeur et Tremblements tiré d'une oeuvre de l'écrivain belge Amélie Nothomb. La comédienne Sylvie Testud, qui en est l’héroïne, remporte le César de la Meilleure Actrice.Après avoir gagné le Prix René Clair pour l’ensemble de sa carrière, Alain Corneau reste dans l'adaptation en 2005 avec Les Mots Bleus d'après l'ouvrage Leur histoire de Dominique Mainard. L'année suivante, c'est l'oeuvre de son ami José Giovanni, Le Deuxième souffle, qu'il transpose à l'écran. Le casting prometteur, composé de Daniel Auteuil, Monica Bellucci, Jacques Dutronc et Michel Blanc, ne sauve pourtant pas le film du naufrage.Alain Corneau fait lui-même l’objet de certaines oeuvres telles que le documentaire Alain Corneau, Du noir au bleu de Grégory Marouzé qui retrace la carrière du réalisateur.3 ans plus tard, il revient au thriller avec Crime d'amour qui affiche Kristin Scott-Thomas et Ludivine Sagnier en salles mi-aout. A peine 15 jours plus tard, le 30 aout, Alain Corneau meurt, des suites d'un cancer.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2010 Crime d'amour Réalisateur -
2007 Le Deuxième Souffle Réalisateur, Scénariste -
2005 Les Mots Bleus Réalisateur, Scénariste -
2004 Mots bleus Réalisateur -
2003 Stupeur et Tremblements Réalisateur, Scénariste -

Stars associées