X-Files - Gillian Anderson : "Scully avait l’attrait d’une bibliothécaire"

X-Files Gillian Anderson

De retour dans quelques jours dans les tailleurs stricts de Dana Scully pour la saison 10 de X-Files, la belle Gillian Anderson replonge avec nous dans les affaires non-classées.

13/01 16:30

C'est le 24 janvier que la chaîne américane FOX débutera en grande pompe la diffusion de la nouvelle saison de la série culte X-Files, qui sera visble peu de temps après sur M6 pour les spectateurs français.

X-Files : regardez la première minute de la saison 10 dès maintenant

A l'occasion de cette chaude actualité, Première a rencontré la belle Gillian Anderson, 47 ans aujourd'hui, qui revient sur le personnage qui a fait d'elle une star, et raconte les évolutions du show jusqu'à cette saison 10 inédite et attendue depuis treize ans par tous les fans du show créé par Chris Carter.

X-Files : Mulder et Scully seront-ils en couple dans la saison 10 ?

Gillian Anderson (qui remarque à nos pieds des coffrets DVD de la série, un cadeau de la FOX) : Pourquoi vous donnent-ils les saisons 1 et 5 ?

Première : La première parce que c’est le début. La 5 parce que c’est supposé être la meilleure. Vous êtes d’accord ?
G.A. : Aucune idée, je ne m’en souviens plus du tout. (Elle part dans un rire délicieux).

La dernière fois qu’on a vu Mulder et Scully, c’était il y a huit ans, dans le second long-métrage, X-Files - Régénération. Déjà, la série semblait appartenir à une autre époque.
La série est loin derrière nous, mais j’aime l’idée de reprendre contact ponctuellement avec Mulder et Scully et de voir comment leur quête de vérité s’accorde à un monde sans cesse mouvant. Beaucoup de choses ont évolué dans notre société depuis Régénération et certaines pratiques contre lesquelles Mulder nous tenait en garde (les mensonges gouvernementaux, les micro-espions dans les téléphones, les drones au-dessus de nos têtes) sont devenues réalité. Lorsqu’on s’est retrouvés en 2008, c’était à la fois extrêmement familier et complètement étrange. Le rythme d’une série télé implique une manière de jouer différente de celle d’un film. Mon corps était plus habitué à un rythme de série. Revenir par la case cinéma était un challenge à l’intérieur du challenge : comment interpréter ce script où les enjeux et l’intensité doivent être d’autant plus gigantesques ? La saison 10 est un animal encore différent. Une sorte d’entre-deux, puisqu’elle se déroule sur six épisodes mais donne l’impression d’un long film. Tout en offrant une combinaison homogène entre des épisodes dits "mythologiques" et d’autres plus isolés. Comme le faisait la série d’origine.

X-Files

Régénération devait se tourner aussitôt après l’arrêt de la série mais certains problèmes légaux l’ont retardé. Cette saison, au contraire, semble s’être montée à toute vitesse.
Quelques coups de fils et c’était parti ! Mais il faut bien comprendre que le paysage télévisuel a radicalement changé depuis la série. Les chaînes sont en demande aujourd’hui de marques établies et de séries à mèches courtes, ce qui a vraiment joué en notre faveur ce coup-ci. Cela dit, les litiges ont été nombreux pendant ces vingt dernières années. David a poursuivi la FOX en justice pendant la série. Suite à certains problèmes liés au premier film, il y a eu des difficultés avec son contrat et au fait qu’il changeait d’agent à ce moment-là. Une embrouille entre les agents… Chris s’est aussi retrouvé dans un imbroglio avec la FOX à propos de son contrat pour Régénération.

Vous êtes la seule à n’avoir jamais poursuivi la FOX en justice.
Eh bien… Disons que mon salaire n’a jamais vraiment prêté à discussions. Si vous voyez ce que je veux dire.

Depuis la fin de la série, David Duchovny est resté une star. Vous, moins.
Quand la série s’est arrêtée, mon désir le plus cher était de ne plus passer autant de temps sur un plateau. Je voulais faire du théâtre, retrouver le plaisir de jouer "en continu", devant un public. Je suis donc rentrée à Londres. Je ne voulais pas compromettre mes croyances et mon intégrité en faisant une série américaine qui ne m’inspirait pas, ou des films que je jugeais insignifiants. Aujourd’hui encore, je préfère un petit rôle dans un grand film à un rôle plus conséquent dans un film médiocre… Mais je suis heureuse d’être peu à peu revenue à la télévision grâce à The Fall et Hannibal.

 

X-Files Gillian Anderson

X-Files remonte à si loin que j’étais ado lorsque j’ai découvert la série. J’ai 38 ans aujourd’hui, je devais en avoir 16 à l’époque.
Impossible. J’ai 47 ans aujourd’hui, j’en avais 24 quand on a commencé…

Oui, c’est ça. Et moi j’en avais 16. J’ai 38 ans aujourd’hui.
Oh 38, pardon. J’avais compris 48.

Et donc, à 16 ans, comme pour beaucoup de garçons, Dana Scully a joué un rôle majeur dans mon éveil sexuel. Vous n’êtes pas sans l’ignorer.
Non, je sais très bien de quoi vous parlez. Pour vous, personnellement, je ne savais pas, mais je suis contente de l’apprendre.

X-Files : 21 minutes dans les coulisses de la saison 10

Dans cette saison 10 par exemple, vous faites-vous un devoir d’honorer ce type de contrat avec les fans ?
Ah ah ah, non, aucune responsabilité de ce point de vue. J’ai toujours trouvé ça amusant. Je me rappelle d’une couverture que j’avais faite pour FHM, peut-être la plus "nue" de ma carrière. L’interview se déroulait un dimanche, sur le tournage de la série à Vancouver. J’étais assis sur un lit en pyjama, avec une bouilloire sur le ventre. Quand l’intervieweur m’a dit que j’étais perçue comme LE sex-symbol intello, l’ironie de la situation n’a échappé à personne… C’était flatteur à l’époque, et tellement loin de la réalité de ma vie, qui était de travailler jour et nuit sur la série.

Gillian Anderson FHM

Scully était sexy parce qu’elle ne cherchait pas à l’être : habillée de couleur sombre, en pantalons ou par-dessus. Elle avait un côté frigide qui mettait le feu, non ?
Absolument. Elle avait l’attrait d’une bibliothécaire : sévère mais douce, sans doute féroce au lit, qui sait... Au début, Scully était très mémère et on ne s’occupait pas de sa garde-robe. J’avais consciemment décidé qu’elle même ne portait pas d’intérêt à la mode. Finalement, aussi bien moi que la production, nous en avons eu marre de ces tailleurs gris. On a commencé à lui faire porter des fringues cintrées. Ne pas oublier que ma grossesse nous a joué des tours pendant deux ans. Aujourd’hui, quand ils viennent vers moi, les gens s’étonnent que je ne sois pas aussi grosse que dans la série. Je leur dis : "Hey, oh, de quelle saison vous parlez ?"

X-Files avait un gros problème de mémoire. La série élucidait des mystères paranormaux et redevenait amnésique l’épisode d’après. Scully était l’incarnation de ce problème. On l’aurait giflée, non ?
Elle avait la solution sous les yeux et elle refusait de la voir. Je l’aurai bien giflée moi-même ! J’ai eu un nombre incalculable de discussions avec Chris (Carter, ndr) à ce sujet. Je ne comprenais pas qu’elle reste sceptique après tout ce qu’elle avait traversé. Scully était rendue directement responsable de ce problème de "mémoire", comme vous dites, dont souffrait la série. L’argument de Chris était imparable : sans cette dynamique croyant/sceptique, il n’y avait plus de série. C’était la réponse qu’on me faisait. Et je l’acceptais. C’est intéressant parce que dans ces nouveaux épisodes, on revient à une dynamique semblable à celle de la série, au sens où Mulder et Scully ne sont plus un couple. Ils sont très intimes et s’apprécient beaucoup, mais expriment une sorte de frustration l’un envers l’autre. Pour des raisons que vous découvrirez.

 

X-Files Gillian Anderson

Difficile de savoir où ils en sont dans leur relation après toutes ces années. Tout le monde s’attendait à les voir consommer dans Régénération.
Mais ils avaient déjà consommé dans la série ! Moi aussi j’avais oublié, il a fallu qu’on me le rappelle. Ils ont même eu un bébé ensemble ! En règle générale, on s’embrassait plus dans la série que les gens ne veulent bien s’en rappeler.

Des petits bisous sur le front.
Pas seulement ! Dans des épisodes d’échanges de personnalité ou de voyage dans le temps, Mulder et Scully se roulent des pelles. On ne s’en souvient pas parce que ce n’était pas "pour de vrai". Il y a cet épisode, "Triangle", où Mulder se retrouve propulsé dans les années 40. Il l’embrasse pendant une bonne minute… et elle lui met une gifle. Par contre, ils s’embrassent longuement sur la bouche à la fin, dans la saison 9, après qu’ils aient euh… euh…

William. Etrange cette histoire de bébé. Impossible de me souvenir comment c’est arrivé.
Moi non plus, je ne m’en souvenais pas. Et je jouais dedans ! Mais tout deviendra plus clair dans la saison 10. On a voulu être honnête vis-à-vis de leur relation. Du temps a passé, et ils ne sont plus ensemble. Ils doivent aujourd’hui faire face à leur âge et aux choix difficiles qu’ils ont faits. C’est très rare de pouvoir accompagner des personnages sur une période de vingt-cinq ans, et il me semble qu’on ne s’est pas moqué du public à ce niveau-là. Si on a bien fait notre boulot, vous devriez ressentir un gros pincement au cœur. En tout cas, moi, je l’ai ressenti.

J-11 avant la découverte de ces nouveaux épisodes sur la FOX.

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues