series mania

Ad Vitam, The Rain, Succession, Carlton Cuse, Patrick Duffy, et Chris Brancato, le créateur de Narcos en vedette.

Se déroulant depuis une petite décennie à Paris, le Festival Séries Mania déménage et se retrouvera à Lille, du 27 avril au 5 mai 2018, avec encore une fois une programmation riche et excitante.

LA COMPÉTITION OFFICIELLE

10 séries du monde entier ont été sélectionnées. Elles seront en compétition pour le Grand Prix, le Prix Spécial du Jury, le Prix d’interprétation féminine et le Prix d’interprétation masculine. Notons que le nouveau trophée a été dessiné par un designer du coin, Quentin Vaulot.

Ad Vitam, la série Arte très attendue de Thomas Cailley (Les Combattants) et portée par Yvan Attal et Garance Marillet, sera la seule série française en lice.
Alors qu’on pense avoir vaincu la mort, sont découverts les corps de sept suicidés, tous mineurs. Dérive sectaire, acte politique, cri d’alarme d’une jeunesse qui cherche sa place ? Darius, flic de 120 ans, mène l’enquête avec Christa, jeune fille révoltée. 

American Woman, la comédie américaine de Paramount Network, qui sortira en juin prochain outre-Atlantique, sera présentée en avant-première mondiale. Alicia Silverstone et Mena Suvari se donnent la réplique au casting.
L'histoire suite Bonnie Nolan, une mère de famille peu conventionnelle qui se bat pour élever ses deux filles aprèsavoir quitté son mari, pendant la deuxième vague féministe des années 70 à Los Angeles. Bonnie doit compter sur l’aide de ses deux meilleures amies, Kathleen et Diana, et elles découvrent ensemble leur propre indépendance.

Paramount

An Ordinary Woman, créée par Valeriy Fedorovich et Evgeniy Nikisho représentera la Russie.
Marina a 39 ans. Fleuriste en façade, maquerelle en secret, elle jongle habilement entre ses filles et ses deux activités mais le fragile équilibre semble menacé lorsqu’elle reçoit un appel téléphonique à propos de l’une de ses escorts.

Autonomies, venue d'Israël, signée Yehonatan Indursky et Ori Elonsera, sera aussi en compétition.
2019, Israël est scindé en deux. D’un côté, Jérusalem devenue entièrement juive orthodoxe et de l’autre, Tel Aviv, devenue état séculaire. Les tensions entre les deux territoires s’exacerbent soudainement lorsqu’une sage-femme avoue avoir échangé deux bébés à la naissance sept ans plus tôt. Un postulat troublant et sombre.

Il Miracolo, série italienne, co-produite avec Arte, et créée par Niccolò Ammaniti.
Lors d’une descente dans le repaire d’un chef de la mafia, la police découvre une statuette de la Vierge qui pleure du sang. Mise au secret, analysée, la statuette va mettre chacun des protagonistes, croyants ou non, face à l’inexplicable et bouleverser le cours de leur vie.

Mystery Road, série australienne avec Aaron Pedersen et Judy Davis.
Avec l’aide de l’inspectrice Emma James, l’inspecteur Jay Swan est chargé d’enquêter sur la mystérieuse disparition de deux jeunes hommes dans une ferme du désert australien. Mais à mesure que l’enquête avance, des mystères irrésolus du passé refont surface, bouleversant le calme de la communauté locale.

On the Spectrum, autre série israëlienne, créée par  Dana Idisis et Yuval Shafferman.
Trois jeunes adultes autistes vivent en colocation et tentent de trouver leur équilibre malgré les tracas du quotidien. Portée par des personnages terriblement attachants, On the spectrum est une pépite drôle et émouvante, à l’écriture soignée et pleine
d’humanité, offrant un regard audacieux sur le handicap.

The Rain, la première création danoise de Netflix, sera dévoilée en première mondiale durant la compétition.
Une série apocalyptique, qui se déroule en Scandinavie. Une épidémie anéantit la quasi-totalité des habitants. Six ans plus tard, un frère et une sœur rejoignent une troupe de jeunes qui cherchent à découvrir si de nouvelles sociétés se sont organisées ailleurs. Livrés à eux-mêmes dans un monde aux libertés infinies, ces survivants sont aussi rattrapés par leurs états d’âme de jeunes adultes.

 

The Split, série anglaise de BBC One, créée par Abi Morgan avec Nicola Walker, Deborah Findlay.
Elle explore le mariage moderne à travers le prisme des Defoes – sœurs avocates spécialisées dans le divorce travaillant pour des cabinets rivaux -, qui doivent faire face au retour de leur père après trente ans d’absence.

Warrior, une deuxième série danoise en compétition, signée Christoffer Boe et Simon Pasternak.
CC fait partie des forces armées danoises. Lors d’une mission en Afghanistan qui tourne mal, l’un de ses compagnons d’armes perd la vie.Le régiment est renvoyé au pays. Vétéran, il est rapidement recruté par les autorités pour infiltrer un gang de bikers.

LE JURY

Pour départager tout ce beau monde, l'équipe de Séries Mania 2018, emmenée par Rodolphe Belmer, Président du festival et Laurence Herszberg, Directrice Générale, ont réuni un jury prestigieux, emmené par Chris Brancato. L'ancien scénariste de X-Files et Hannibal, surtout co-créateur de la série Netflix Narcos, en sera le Président.

France télévisions

À ses côtés, on retrouvera le romancier Pierre Lemaitre, dont le livre Au revoir là-haut a été couronné par le prix Goncourt en 2013 et le César de la meilleure adaptation au cinéma avec Albert Dupontel. L'acteur Clovis Cornillac, qui connaît bien les séries télé pour avoir joué dans Central Nuit et Chefs (sur France 2) sera également dans le jury, tout comme Maria Feldman, co-créatrice et productrice de la série False Flag, été présentée à la Berlinale et primée à Séries Mania en 2015.

LA COMPÉTITION FRANCAISE

En marge de la compétition officielle, Séries Mania proposera, comme à chaque édition, une compétition réservée aux séries françaises. On y retrouvera Ad Vitam, de Thomas Cailley (également en compétition officielle), ainsi que Nu, la série Arte d'anticipation un peu folle où, en 2026, tout le monde est obligé de vivre nu, pour gommer les différences. Maman a tort, adaptation du livre de Michel Bussi, pour France Télévision, sera à découvrir en avant-première. Tout comme Kepler(s), série réalisée pour France 2 par Frédéric Schoendoerffer, avec Marc Lavoine et Sofia Essaïdi. Il y aura aussi la création de TF1, Insoupçonnable, remake de l'anglaise The Fall, avec Emmanuelle Seigner, Melvil Poupaud, Jean-Hugues Anglade et Claire Keim. Ou encore Thanksgiving, comédie familiale Arte de Nicolas Saada. OCS sera représentée avec Vingt-cinq, signée Bryan Marciano, sur la vie d'une bande d'amis âgés de 25 ans. Enfin, la série sociale de France 3, Aux Animaux la guerre, avec Roschdy Zem, Olivia Bonamy et Rod Paradot, sera très attendue.

DR

LES ÉVÉNEMENTS HORS-COMPÉTITION

Le nouveau drama HBO, Succession, qui fera l'événement l'été prochain (en France diffusé sur OCS), sera déjà à voir à Séries Mania 2018, lors de la Cérémonie d'ouverture, en présence du créateur, Jesse Armstrong et l'acteur Brian Cox.
Pour la Cérémonie de clôture, c'est une série allemande, Babylon Berlin, qui sera proposée. Cette adaptation de la série littéraire de Volker Kutscher, plus gros budget jamais consacré à une série non-anglophone, nous emmènera dans l'Allemagne de l'année 1929.

 

Le public pourra aussi aller à la rencontre de plusieurs invités d'honneur, dont le scénariste culte d'Hollywood, Carlton Cuse, showrunner de Lost, mais aussi récemment de Bates Motel, The Strain, et Colony. La star de Dallas et Notre Belle Famille, Patrick Duffy, sera aussi de la fête. Tout comme le réalisateur de Game of Thrones, Jeremy Podeswa, Charlie Covell, la créatrice de The End of the Fucking World (sur Netflix), et l'actrice suédoise de Bron, Sofia Helin.

Des rencontres sont aussi prévues avec l'équipe du Bureau des Légendes, de Plus Belle la Vie, de Candice Renoir, des Petits Meurtres d’Agatha Christie, mais aussi avec Kad Merad (Baron Noir) ou Corinne Masiero (Capitaine Marleau).

DÉCOUVRIR LES SÉRIES DU MONDE ENTIER

La vocation de Séries Mania, c'est aussi de faire découvrir des choses au public. Ainsi, une vingtaine de séries venues des quatre coins du monde seront projetées, dans le cadre de la section "Panorama international". On y découvrira par exemple la Hollandaise Fenix, la Canadienne Hubert & Fanny, l'Espagnole Killing the Father, l'Australienne Romper Stomper ou encore l'Argentine Un Gallo Para Esculapio.

Quelques nouvelles séries US en vogue seront également montrée lors de Séries Mania 2018, comme la nouvelle création de Ryan Murphy, 9-1-1, le thriller fantastique Counterpart, la dernière création d'Alan Ball, Here and Now, le carton de la rentrée 2017, The Good Doctor ou encore la série Amazon, The Looming Tower. Vous pourrez aussi vous refaire les deux premiers épisodes des saisons 2 de Westworld et The Handmaid's Tale sur grand écran, quelques jours seulement après leur diffusion télé.

Comme d'habitude, toutes les projections et tous les événements sont gratuits. La billeterie sera ouverte en ligne dès le 12 avril à 10 heures, sur Sériesmania.com.