DR

Ce soir Canal + entame la diffusion de la saison 4 d'Engrenages. Nous avons pu voir les 12 épisodes. Bilan...

Diffusée, maintenant à raison de 12 épisodes chaque année (ce qui malheureusement est encore assez rare en France), la série de Canal +, Engrenages, revient donc pour une saison 4 dès ce soir. Suite directe de la saison 3 (et de la 2),  la saison 4 d'Engrenages inscrit la série dans la durée. Le plaisir du spectateur sera encore une fois équitablement partagé entre l'évolution des personnages et l'enquête du groupe Berthaud.La pression monte d'un cran, l’engrenage aussi Berthaud (Caroline Proust) qui aura bien du mal d'ailleurs à se dépêtrer, dans cette saison, de l'enquête de la police des polices qui tend à élucider les circonstances de la mort qu'elle a causé en fin de saison 3 (l'affaire Fuentes).  Elle ne sera pas la seule, d'ailleurs durant les 12 épisodes, à être la cible d'attaques de sa hiérarchie. Le juge Roban (Philippe Duclos) et Maître Karlson (Audrey Fleurot) seront eux aussi sous le coup d'attaques de leurs institutions de tutelle...C'est l'une des particularités de cette saison 4 : les effets miroirs !  Outre l'aspect policier, cette saison renvoie en effet  face à face plusieurs des protagonistes, via des parcours personnels assez similaires. Le plus frappant étant celui des deux antagonistes de la série : Maître Karlson et le Capitaine Laure Berthaud. Toutes deux prises, durant cette saison 4, dans des engrenages (d'où le titre de la série) qui les dépassent de plus en plus. Suspectées par leur hiérarchie respective (à juste titre, mais c'est là toute l'ambiguïté de la série) à de graves manquements, elles risquent toutes deux de perdre leur raison d'être : leur  travail.Les circonstances ont fait qu'elles ont dû franchir (encore une fois) la ligne rouge.  Ce sera peut-être la fois de trop, car cette fois -ci, elles sont vulnérables...  Depuis la  fin de la saison 3 les deux femmes brisaient peu à peu leurs carapaces, elles étaient plus humaines et donc plus fragiles. On découvre par exemple les fêlures de Maître Karlson, les raisons de sa haine du flic et donc de tout ce que Berthaud représente à ses yeux. Alors qu'on les avait connues solitaires et sur la défensive, les deux femmes essaient  désormais de se poser avec un compagnon : le Commissaire Vincent Brémont (Bruno Debrandt) pour Berthaud, Maître Pierre Clément (Grégory Fitoussi) pour Karlson.  2 hommes qui eux aussi sont sur le point d'évoluer... Série Noire Quant à la ta trame policière de cette saison 4 d'Engrenages, encore une fois, elle est haletante, même si  -habitude de la série-  elle oblige les scénaristes à de grandes contorsions, histoire que celle-ci implique à peu près tous les personnages.  Comme toujours dans Engrenages, ça "sent  le vrai",  tout sonne juste (les acteurs comme l'histoire) et delà vient notre plaisir de spectateur.  La justice, la police : tout est noir, poisseux, personne ne se fait de cadeaux. Une seule constance : le groupe Berthaud, lui est soudé. Mais pour combien de temps encore.  Le final de la saison sera explosif et la série n'aura pas peur de se défaire d'un des membre de celui-ci ... C'est a des détails comme cela qu'on reconnait une bonne série. L'histoire avant tout !Visiblement, se sont mis en place avec cette enquête complexe et visiblement très bien documentée sur l'ultra gauche, les sans papiers et le trafic d'armes -le fil rouge de la saison- (sans oublier le grand banditisme pour Maitre Clément) quelques uns des piliers de la saison 5 à venir prévue pour l'an prochain. Une remise à plat des cartes s'est peu à peu opérée durant la saison 5. Les personnages que nous connaissions au début de la série ne seront plus les mêmes à la fin de cette saison. On a hâte de voir la suite... Petit bémol cependant sur  cette saison 4 : Maître Pierre Clément et le juge Roban sont un peu en retrait et c'est dommage. Sans doute que la saison 5 réparera cette injustice.N. B.