Fox

Le dernier épisode de la saison 11 a été diffusé hier soir, sur la Fox. Une conclusion pleine de défauts, mais qui sauve les meubles.

Si ça se trouve, on vient de regarder le dernier épisode de X-Files. La série culte a peut-être pris fin, hier soir, à la télé américaine, avec ce final de la saison 11. Un dernier épisode bâclé sur bien des points, mais qui réussit quand même à sauver les meubles d'une mythologie qui s'est totalement perdue en route. Et ça, c'est déjà pas si mal. Attention spoilers !

On ne va pas ici remonter le fil des 216 derniers épisodes, pour essayer de comprendre un plan qu'aurait peut-être dessiné Chris Carter, au cours des trois décennies écoulées. Ce fil rouge des X-Files est tellement capillotracté aujourd'hui, qu'on ne préfère pas se lancer dans des explications biscornues. Résumons juste les choses ainsi, telles qu'elles ont été présentées de manière grossière, dans les deux ou trois épisodes mythologiques du revival (saisons 10 et 11, si vous avez bien suivi) :

William, le fils de Scully, est le fruit d'une expérimentation faite par l'homme à la cigarette, avec des technologies et de l'ADN Alien (récupérés à Roswell en 1947). Il est doté d'énormes pouvoirs et son génome est la clé pour déclencher un super-virus mondial. Le "Spartan" - comme Dana l'a découvert dans sa vision apocalyptique, à la fin de la saison 10 - doit éradiquer l'humanité, pour ne garder qu'une poignée d'élus immunisés. Un plan fou, que Mulder essaye de stopper, en même temps qu'une contre-conspiration, qui a pour but de sauver (en partie) l'Humanité, en colonisant l'Espace, c'est à dire en envoyant une autre poignée d'élus chez les extra-terrestres. Bref, tout le monde a besoin de William pour faire aboutir son plan et tout le monde lui court après. 

Fox

Sauf que le gamin est fort. Impossible à attraper même. Il la capacité de changer d'apparence à l'envie, en une seconde. Il peut aussi faire exploser qui il veut, quand il veut. Un personnage hyper-cool, qu'on regrette de ne découvrir que maintenant, quand la série se termine (peut-être). Quoi qu'il en soit, alors qu'il a pris l'apparence de Mulder, l'Homme à la cigarette - après avoir écrasé ce pauvre Skinner (!) - lui met une balle dans la tête, avant d'être abattu à son tour, par le vrai Mulder. Le grand vilain de X-Files sombre ainsi dans l'océan glacé, avec trois balles dans le buffet. Il ne devrait pas ressusciter cette fois (quoi que...) Tout le monde est mort. Sauf Mulder et Scully, qui sont toujours debout et enfin réunis, puisque la jolie rousse révèle à son cher et tendre qu'elle attend un miracle ! Oui, même si elle a 50 ans et même si elle est stérile depuis des années, Scully est enceinte. Et cette fois, c'est bien Mulder le père (enfin, a priori). "C'est impossible !" s'interroge Fox. "Plus qu'impossible", lui répond Dana, avec cette réplique surréaliste, qui pourrait bien être le dernier mot de la série.

Fox

En tout cas, c'est avec cet happy end tout relatif, que X-Files a réussi à boucler ses intrigues mythologiques. Tout a été globalement expédié, de la mort de Skinner à celle de Monica Reyes, en passant par l'annonce de la grossesse de Scully ou même l'énième fermeture du département des affaires non-classées au FBI ! On se dit que la série, qui existe depuis 25 ans, aurait peut-être pu prendre son temps et éviter de précipiter tous ces twists en moins de 10 minutes. Mais en même temps, ce final a été simple, clair, concis et diablement efficace. 

Fox

Et franchement, vu les catastrophes scénaristiques pondues depuis quelques années par les auteurs de X-Files, embourbés jusqu'au cou dans leur marasme mythologique, on se contentera bien volontiers de cette fin. Oui, il y a 20 ans, on se levait la nuit pour regarder avec terreur les enquêtes frissonnantes de Mulder et Scully, dans l'espoir d'apprendre un truc de plus, sur la future invasion extra-terrestre. On n'en est plus là aujourd'hui.

X-Files : quand la saison 11 sera-t-elle diffusée en France ?

Malgré quelques très bons épisodes "standalones" ces deux dernières saisons, la série a trop joué avec le feu. Il est temps de dire stop, avant de tout gâcher. On n'espérait d'ailleurs qu'une seule chose de ce dernier épisode : voir la série se terminer proprement, d'une manière ou d'une autre. On peut dire qu'aujourd'hui, c'est fait. La conspiration gouvernementale pro-alien est liquidée. Mulder et Scully vont aller vivre leur vie, et élever leur bébé, loin de tous ces drames. Ils l'appelleront probablement Walter, en hommage à leur cher Directeur Adjoint mort au champ d'honneur. Et même si William sort la tête de l'eau à la dernière seconde (oui, il est visiblement immortel), on préfère juste voir ça comme un petit clin d'oeil final aux fans. Pas besoin que Carter (qui clame avoir envie de faire une saison 12, même sans Gillian Anderson), en rajoute encore des couches, dans une nouvelle saison. Pour nous, X-Files, c'est bel et bien terminé. 

Fox