Warner Bros suspend le créateur de The Flash et Arrow, accusé de harcèlement sexuel

andrew Kreisberg

Andrew Kreisberg à son tour dans l'oeil du cyclone.

Nouveau choc dans l'industrie hollywoodienne et plus précisément dans celle du petit écran. Warner Bros. TV a suspendu ce week-end le créateur d'Arrow et The Flash, Andrew Kreisberg, producteur central du ArrowVerse, sur la chaîne américaine CW, alors qu'une enquête en interne a été ouverte à son encontre, portant sur de nombreuses allégations de harcèlement sexuel et de contact physique inapproprié.

"Nous avons récemment été mis au courant d’accusations concernant des conduites inappropriées, à l'encontre d'Andrew Kreisberg", a déclaré Warner Bros. TV Group dans un communiqué. ""Nous avons donc suspendu M. Kreisberg et menons une enquête interne. Nous prenons très au sérieux toutes ces allégations et nous nous engageons à créer un environnement de travail sûr pour nos employés et toutes les personnes impliquées dans nos productions.",

Selon Variety, qui assure avoir interviewé 19 sources, Kreisberg aurait engagé des contacts physiques inappropriés et harcelé sexuellement ses collaboratrices de manière pathologique, pendant un certain nombre d'années, soit en touchant, soit en embrassant sans permission, soit en faisant des commentaires sexuels déplacés.

Kreisberg réfute les allégations de Variety et s'il reconnaît avoir fait "des commentaires sur les apparences et les vêtements des femmes, en tant que producteur exécutif", il assure qu'ils n'étaient "pas sexualisés". Il poursuit se défense : "J'ai fièrement encadré des collègues masculins et féminins pendant de nombreuses années. Je n'ai jamais forcé qui que ce soit et encore moins d'une manière sexuelle."

Une productrice haut placé aurait quand même fait part de ses inquiétudes au sujet de Kreisberg à un cadre supérieur de Berlanti Productions, mais "il n'y a eu aucune réaction. Rien ne s'est passé. Rien n'a changé", attaque-t-elle dans Variety. "Nous avons récemment été mis au courant de certaines allégations profondément troublantes concernant l'un de nos showrunners. Nous avons encouragé et coopéré pleinement à l'enquête menée par Warner Bros. Il n'y a rien de plus important pour nous que la sécurité et le bien-être de notre équipe", assure le patron du ArrowVerse, Greg Berlanti, dans un communiqué. "Nous ne tolérons pas le harcèlement et nous nous engageons à faire tout ce que nous pouvons pour créer un environnement dans lequel il est possible de travailler en toute sécurité, et de parler ouvertement si ce n'est pas le cas."

supergirl.jpg

Aujourd'hui, les témoignages contre Andrew Kreisberg, actuellement showrunner de Supergirl et The Flash, et aussi producteur exécutif d'Arrow et Legends of Tomorrow, sont nombreux et accablants. Et même certaines figures publiques du ArrowVerse prennent position publiquement. Ainsi Melissa Benoist, sur Twitter, réagit :

"Je suis une femme et je suis la tête d'affiche d'un show qui soutient l'égalité et le féminisme, l'autonomisation et la lutte pour ce qui est juste. J'ai toujours essayé de me conduire de cette façon personnellement. Malheureusement, la série et ma carrière font partie d'une industrie qui ne reflète pas toujours ces sentiments. C'est déchirant, et parfois je me sens impuissante. Je sais que je ne suis pas la seule. Mais je suis une optimiste. Je crois qu'un changement durable est possible. Et quand les gens ont été maltraités, ils devraient avoir un endroit sûr pour dire leur vérité et être toujours entendus. Et quand les gens commettent des crimes ou harcèlent les autres, ils devraient toujours être tenus pour responsables - peu importe dans quelle industrie ils travaillent ou quelle puissance ils exercent (...) Alors cette semaine, je vais retourner travailler sur Supergirl encore plus investie pour le changement, écoutant quand les gens s'expriment, et refusant d'accepter un environnement qui ne serait pas un espace sûr, respectueux et collaboratif."

De son côté, sa camarade de Supergirl, Chyler Leigh, a cité Maya Angelou sur Instagram : "Chaque fois qu'une femme se bat pour elle-même, sans le savoir, sans le revendiquer, elle se bat pour toutes les femmes. Alors levons-nous, mesdames. Aidons-nous les unes les autres."

Enfin, l'interprète de Felicity dans Arrow, Emily Bett Rickards, a aussi tenu à laisser un message, "pour les hommes qui ont commis un harcèlement, qui perpétuent la culture du viol, qui ferment les yeux et qui se plaignent du" sexisme inverse" : vous êtes faible et complice ! Aux femmes qui ont trouvé la force de s'exprimer, aux femmes qui les ont soutenues et aux femmes ont trouvé leur voix : vous pouvez le faire, vous êtes des héroïnes !"


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

le bonhomme de neige
La Promesse
Plonger