Waco : la presse US n'est pas emballée par la mini-série événement

waco critiques

Mais tous reconnaissent l'énorme performance de Taylor Kitsch dans la peau du gourou, David Koresh.

La chaîne Paramount Network a lancé hier sa toute première mini-série événement (en 6 épisodes), intitulée Waco. Une retranscription d'un fait divers qui bouleversa l'Amérique, dans les années 1990. David Koresh, le terrible leader de la secte des "Davidiens", a en effet provoqué ce qu'on appelle aujourd'hui le "Siège de Waco", du nom d'une petite ville du Texas, qui a vu les forces de l'ordre affronter ce groupe religieux fanatiques retranchés, et qui s'est conclu par un assaut mortel. Alors comment faire une version télé d'un tel drame, sans pour autant tomber dans une vision simpliste et manichéenne de l'histoire ? Visiblement, à en croire la presse américaine, la mission n'est pas vraiment réussie.

Collider explique d'abord "qu'aussi fascinant que soit Taylor Kitsch dans la peau de David Koresh (et il est vraiment exceptionnel), et aussi brillant soit le casting de Waco dans son ensemble, il y a clairement un sentiment désagréable d'être abreuvé d'une histoire qui honore un tel leader sectaire. La série ne dévoile pas vraiment une forme de vérité mais bien un point de vue particulier."

Le Los Angeles Times est plus virulent et estime que "Waco n'est pas assez habile pour tisser toutes les perspectives qui s'opposent, dans cette histoire en trois dimensions, où les victimes, au bout du compte, sont les gens innocents qui ont été trahis par leur chef et leur gouvernement. Le série est trop préoccupée à l'idée de livrer de gros morceaux de dialogues coups de poing, défendant au passage l'incompris Koresh, qu'elle perd tous ces autres aspects critiques, qui font pourtant de Waco un récit édifiant".

Variety trouve que la série "ne réussit que partiellement à remettre les pendules à l'heure et offre trop rarement la profondeur nécessaire, pour rendre l'analyse de ces puissantes motivations convaincante."

Le Hollywood Reporter a vu, de son côté, "quelques épisodes maladroits qui vont probablement laisser de nombreux spectateurs assez confus", mais assure que la série vaut en fait le coup pour son casting : "Taylor Kitsch, Michael Shannon, John Leguizamo et Rory Culkin en chefs de file, méritent qu'on construise un culte sur eux !"

Enfin, Vulture se montre nettement moins critique et juge que si Waco "ne va pas aussi loin qu'elle aurait pu, en s'appuyant sur une star aussi charismatique que Taylor Kitsch dans la peau de David Koresh (...) elle reste une série nécessaire et parfois puissante, particulièrement à partir de l'épisode 3, celui qui dépeint l'assaut initial, qui a provoqué ce siège de deux mois..."


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

7 Minuti
La Ch'tite Famille
La fête est finie

PREMIÈRE ACTUS