Unbelievable Netflix
Netflix

Toni Collette et Merritt Wever jouent deux enquêtrices sur la piste d’un violeur en série.

En 2015, les journalistes Ken Armstrong et T. Christian Miller publient une enquête fouillée sur une série de viols perpétrés aux États-Unis entre 2008 et 2011. Un article passionnant, auréolé du prix Pulitzer, qui retrace l’investigation compliquée de deux femmes détectives du Colorado. Cette histoire vraie, aujourd’hui adaptée en mini-série sur Netflix, s’ouvre sur Marie (Kaitlyn Dever, touchante), adolescente perturbée qui a passé la plus grande partie de sa vie entre différentes familles d’accueil. À un officier de police, elle raconte le calvaire qu’elle vient de subir : la nuit précédente, un homme masqué s’est introduit dans sa chambre et l’a violée durant plusieurs heures.

Après un processus glaçant de réalisme où elle se voit obligée de répéter ad nauseam, à l’écrit et à l’oral, son supplice auprès de chaque nouvel interlocuteur, les policiers et l’entourage de Marie commencent à douter… Pas d’indices ou de traces ADN sur les lieux du crime. Rien pour corroborer sa version. Aurait-elle tout inventé ? Sous pression, la jeune fille finit par déclarer avoir menti. Mais où se trouve la vérité ?

Entièrement tournée vers les victimes et les femmes (dont elle adopte en permanence le point de vue), Unbelievable met en parallèle les souffrances intérieures de la jeune fille et l’obsession, trois ans plus tard et à l’autre bout du pays, de deux détectives du Colorado qui travaillent sur une affaire de viols en série : Karen Duvall (Merritt Wever, vue dans Nurse Jackie, ici incroyable de justesse) et Grace Rasmussen (Toni Collette, parfaite en flic indépendante et gentiment cassante) sont sur la piste d’un suspect, dont les méthodes sont étrangement similaires à celles du potentiel agresseur de Marie… Un duo admirablement calibré qui est pour beaucoup dans la réussite d’une série s’interrogeant comme aucune autre sur la façon dont le système reçoit la parole des victimes d’agressions sexuelles.

Tantôt clinique et froide, tantôt profondément humaine, Unbelievable a l’intelligence de montrer les conséquences désastreuses du victim blaming à travers une machine à suspense implacable, ne privant ainsi jamais le spectateur du frisson du true crime qu’il venait initialement chercher. 

Unbelievable, huit épisodes, disponible sur Netflix.

L'histoire vraie qui se cache derrière Unbelievable, le nouveau drama de Netflix