AMC

Sang pour sang tiré par les cheveux.

Dans l’univers de The Walking Dead, tout le monde est infecté. Chaque personne qui perd la vie, peu importe comment, deviendra un zombie si on ne détruit pas son cerveau. Une règle admise de chaque personnage de la série, tout comme le fait que de s’étaler du sang et des viscères de morts-vivants sur le corps et le visage permettra de passer inaperçu au milieu d’eux. Jusqu’ici, rien n’était venu indiquer que cette pratique - certes peu ragoûtante - pouvait être dangereuse. Mais voilà qu’à la fin de l’épisode 11 de la saison 8, Negan dévoile son nouveau plan qui consiste à imprégner des armes de sang de zombies pour blesser Rick et sa bande, pour ensuite les laisser mourir tranquillement du virus.

On en tombe des nues : le sang de zombies peut donc contaminer les vivants, et pas seulement leurs morsures ? Pourquoi, comment ? Depuis quand ? Les protagonistes de la série explosent des têtes de morts-vivants à la pelle depuis huit saisons (produisant des hectolitres d’hémoglobine qui gicle dans tous les sens) sans jamais se protéger les yeux ou la bouche. Et quand bien même faudrait-il une blessure pour permettre au virus de s’infiltrer, cela voudrait dire qu’aucun personnage de The Walking Dead qui s’est recouvert de tripes de zombies n’avait de petites coupures sur la peau ? Rappelons également que dans la saison 6, Rick est blessé par une hache pleine de sang de walker

Voilà pourquoi le dessinateur de The Walking Dead ne regarde plus la série

Qu’est-ce qui a changé ? Rien, a priori. La série semble justifier l’illumination du chef des Sauveurs par la trame de Gabriel, malade au point d’en perdre la vue. On se souvient que lorsqu’ils étaient encerclés de zombies après l’attaque de Rick, Negan et Gabriel ont dû s’asperger de sang de morts-vivants pour s’en sortir miraculeusement. Il faut certainement comprendre que c’est à ce moment-là que le prêtre a été contaminé. Et en découvrant que Gabriel est au plus mal, Negan aurait donc fait le lien avec les zombies.

Dans les comics, la même storyline avait été utilisée, un peu plus tôt dans l’histoire. On avait cru à un dérapage, un concept boiteux aussi vite enterré (on n’en a jamais de nouveau entendu parler dans la BD). Visiblement, même les plus mauvaises idées ne restent pas mortes bien longtemps dans l’univers de The Walking Dead.

DR

Prochainement au Cinéma