The Walking Dead : Frank Darabont accuse AMC d'avoir "niqué" sa série

walking-dead-frank-darabont_612x380_0_0.jpg

On découvre aujourd'hui des mails cinglants du créateur et showrunner, viré avant la saison 2, à l'encontre de AMC et de la production.

Le showrunner original de The Walking Dead, Frank Darabont, celui qui a développé la série, au départ, avec Robert Kirkman, est lancé dans une grosse bataille juridique avec AMC, après son licenciement. Et dans ce cadre, des mails cinglants ont été rendus publics pour la première fois.

Dans ces documents (cités par The Hollywood Reporter), on comprend que la relation entre la chaîne et le réalisateur - viré après la saison 1 - s'est détériorée après que le budget de la deuxième saison a été réduit de 25% ! Afin de se composer avec cette baisse, Darabont était prêt à tourner dans une seule localité. Mais AMC exigeait de voir tous les scripts de la saison au préalable. Une pratique "inouïe", selon Vince Gilligan, le créateur de Breaking Bad, auprès duquel Darabont a pris conseil, à l'époque.

The Walking Dead : la première image de la saison 8 est là !

Dans la foulée, les choses se sont enflammées, à l'image de ce mail brutal, envoyé à la productrice Gale Anne Hurd en juin 2011 : "Fuck you, vous tous, pour m'avoir donné des douleurs thoraciques à cause de votre putain d'incompétence et votre manque de respect et plus de votre arrogance pour ce qui est écrit et ce qu'on tourne tous les jours. Je mérite mieux qu'une crise cardiaque, parce que les gens sont trop stupides pour lire un script et comprendre les mots. Si vous n'êtes pas d'accord avec moi, vous pouvez toujours aller voir ailleurs, et arrêter de niquer ma série, scène après scène !"

Dans d'autres e-mails (très drôles), il s'énerve des opérateurs de caméras qui sont trop payés, alors que "Ray Charles pourrait faire un meilleur travail." Et il flingue un réalisateur, "un petit enfant sans expérience de l'école secondaire, que nous avons chargé de diriger le show".

Autant dire que AMC a eu du mal à encaisser, surtout quand Darabont a fini par lancer : "Arrêtez-vous de me parler de la writers room. Il n'y a pas de writers room que vous connaissez aussi bien que moi. Je suis la writer room ! Ces enfoirés de faignants qui devaient être mes showrunners m'ont rendu cette responsabilité après m'avoir fait perdre 5 mois de mon temps !"

Dans la foulée, il a été viré : "Entre autres choses, son échec à fournir des scripts en temps voulu et son absence de supervision adéquate de la salle des auteurs, ajoutée à ses interactions instables et perturbatrices avec le personnel et les talents ont eu des incidences sur la production", explique l'avocat de AMC devant le tribunal. 

Mais Frank Darabont donne aussi sa version des faits. S'il assume ses mails, il explique : "Ils ont été envoyés pendant une période de travail intense et stressante de deux ans pendant laquelle je me battais comme une maman lion, pour protéger mon petit, ma série, à qui on faisait du mal - non seulement en mon propre nom, mais ironiquement aussi au nom d'AMC. (...) Le language et l'exessivité de mes courriels sont durs, mais aussi de circonstance. En ce qui concerne les énormes problèmes qu'ils décrivent, j'assume ce que j'ai dit dans les mails, dans les détails."

Le procès The Walking Dead continue et risque de révéler encore pas mal de choses.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Fiancés
Octobre
Demain et tous les Autres Jours