The Politician
netflix

Ben Platt et les autres stars de la nouvelle série Netflix nous parlent de leur collaboration avec le génial créateur tellement prolifique de la télé US.

C'est une drôle de création signée Ryan Murphy. Pour sa première série Netflix, le génial papa de Nip/Tuck, Glee, American Horror Story ou Pose a imaginé The Politician, cet improbable drama politique et loufoque, dans le milieu du lycée, où l'on suit Peyton, un riche étudiant ambitieux, qui rêve de prendre la Présidence du Bureau des Élèves, étape indispensable, selon ses calculs, pour atteindre son but ultime à terme : la Maison Blanche !

"C'est une série déjantée. C'est malin, c'est soap, c'est coloré, c'est fun, c'est sexy, c'est satirique, c'est d'actualité... Tout ça à la fois", résume la star du show, Ben Platt, que Première a pu rencontrer récemment, avec le reste du casting. "C'est une série différente parce qu'elle a un ton qu'on n'avait encore jamais vu. Une minute, on a des personnages très détachés, irréels, à la Wes Anderson. Et la minute d'après, c'est plus grave et on s'inquiète vraiment pour ces personnages. La série arrive à passer de l'un à l'autre facilement, en un clin d'oeil. C'est vraiment un monde à la Ryan Murphy." Une analyse que précise sa camarade de jeu Laura Dreyfuss (qui joue McAfee dans la série) : "Ce n'est pas une comédie musicale, même s'il y a de la musique et des chansons. C'est une comédie politique noire".

The Politician
netflix

Politique, sans aucun doute. Au-delà de la seule campagne électorale, qui anime le coeur des premiers épisodes, The Politician peint une Amérique des Élites pas franchement glorieuse : "Oui, c'est une représentation exagérée des élites américaines, mais vraiment ancrée dans la réalité", confirme Platt. "On se moque de leurs privilèges, on a une vision amusée de leurs travers, mais on prend leurs problèmes personnels très au sérieux. La série dit aussi qu'à un moment dans la vie, on est tous un peu des politiciens. On est tous amené à questionner notre authenticité, à tricher un peu avec qui on est. On se met tous déjà un peu en scène, par exemple, sur les réseaux sociaux."

"La sexualité des personnages n'est pas le sujet"

Au passage, le scénariste a écrit un héros bisexuel pleinement assumé, qui ne se pose même plus la question. Comme souvent dans son travail, la communauté LGBTQ tient une place particulière dans The Politician. Mais cette fois, ce n'est pas pour faire passer un message : "Peyton est bisexuel, mais cela n'est pas vraiment un sujet", soutient Ben Platt. "C'est tout à fait anecdotique, pour tout le monde. Et c'est vrai pour la sexualité de tous les personnages dans la série. C'est vraiment original, rafraîchissant, quand on a un personnage "queer" qui n'est pas juste définit par son orientation sexuelle. C'est tellement bien de ne plus être seulement dans la quête d'identité, mais ce qui vient après. Et Ryan est vraiment en avance sur son temps là-dessus."

Indéniablement, cette oeuvre ambitieuse, diablement originale, et esthétiquement réjouissante, porte la marque Murphy. "En fait, il a écrit la série pour Ben (Platt)", révèle Zoey Deutch (alias Infinity). Et pour cause, l'acteur nous explique que le célèbre producteur est venu assister un soir à une représentation de Dear Evan Hansen, la comédie musicale dans laquelle il jouait à l'époque à Broadway. "Il est venu me voir en coulisses, avec son gros manteau de fourrure, et il m'a fait plein de compliments, en me disant qu'il voulait qu'on travaille ensemble. Sur le coup, je dois dire que je ne l'ai pas vraiment pris au premier degré. Mais un mois plus tard, il m'a appelé, on a déjeuné et il m'a pitché ce rôle dans The Politician. Il avait une vision très claire de ce qu'il voulait faire."

"Ryan aime l'étrangeté, les choses audacieuses, alors on peut y aller..."

Pour Ben Platt, comme pour la plupart des membres du casting, ce fut une première expérience spectaculaire avec l'un des auteurs les plus influents du petit écran américain du XXIe siècle : "C'est vrai qu'on est intimidé par lui. Par sa présence. Mais dans le bon sens. Il est très inspirant. Il écrit tellement bien qu'on n'a pas le choix, il faut se mettre au niveau. On a envie de l'impressionner. Et puis il aime l'étrangeté, les choses audacieuses, alors on peut y aller quand on interprète, on se sent protégé." Zoey Deutch apprécie aussi le fait qu'il soit un patron direct : "Je préfère qu'on me dise exactement les choses, sans tourner autour du pot. Et lui est quelqu'un de très décidé, il sait exactement ce qu'il veut et c'est génial." Révélée par le film Bohemian Rhapsody l'an dernier au cinéma, la Britannique Lucy Boynton (Astrid) avoue avoir été "un peu stressée au départ, forcément. Ryan Murphy, c'est carrément une entité qu'il faut intégrer. Il travaille toujours avec la même équipe, donc il faut rentrer dans cette famille. Au début, c'est un peu effrayant, mais au bout du compte, c'est très pratique parce que la communication est beaucoup plus simple. J'ai cette image de Ryan, sur le plateau, avec son gros manteau, ses lunettes de soleil... Il dégage une énergie vraiment unique. Il a cette confiance en lui qu'il transmet autour de lui et on a le sentiment qu'on peut tout faire avec lui."

The Politician : la lumineuse satire politique de Ryan Murphy (critique)

Le résultat est véritablement réussi. Une comédie inclassable, qui touche à tout, et même au genre musical, puisque, comme à la grande époque de Glee, il y a des passages chantés dans The Politician. Il faut dire que Ben Platt est un superstar des planches à Broadway et que dès qu'il pousse la chansonnette, cela donne tout de suite une autre ampleur au drama. "Mais je ne voulais qu'il y ait trop de chansons, qu'on ait le sentiment que ça me donne juste des opportunités de chanter à tout va", tempère l'acteur. "Ceci dit, Ryan (Murphy) sait que les chansons sont aussi un moyen génial de rendre les personnages plus abordables, plus attachants, plus faciles à comprendre. Cela permet de voir l'âme des personnages. Alors on en a inséré que lorsque c'était vraiment utile. Du coup, je chante seulement trois fois dans toute la série, quand Peyton a besoin d'exprimer un sentiment, un moment important de sa vie."

On sait d'ores et déjà que le jeune Peyton et ses rêves de bureau ovale seront de retour sur Netflix, pour une saison 2. Mais avant de découvrir s'il finira par aller au bout de son ambition débordante, Laura Dreyfuss promet : "Peyton est quelqu'un qui veut rendre le monde meilleur. C'est quelqu'un de bien. Il fait des choix douteux sur le plan moral, mais dans le fond, il fait vraiment tout ça parce ce qu'il veut changer le monde. C'est vrai pour tous les personnages : ils font des choses moralement condamnables, mais dans le fond, ils sont surtout préoccupés par l'état du monde et ils veulent l'améliorer. On peut percevoir cette bienveillance en eux, malgré tout..."

The Politician - saison 1 en 8 épisodes - disponibles sur Netflix dès le vendredi 27 septembre 2019