The Outsider sur OCS
hbo

Julianne Nicholson incarne Glory Maitland dans la série adaptée de Stephen King. Elle se confie à Première.

Depuis quelques jours, elle joue l'épouse incrédule de Terry Maitland (Jason Bateman), dans l'excellent drama HBO The Outsider, adapté de Stephen King et diffusé en France sur OCS. Rencontre avec l'actrice Julianne Nicholson.

The Outsider sur OCS : rencontre avec le scénariste et romancier, Richard Price

Comment est-ce que cette série, dans un genre vraiment particulier, vous a été présentée par HBO et le créateur, Richard Price ?
Julianne Nicholson : On m'a envoyé les scripts des deux premiers épisodes et on m'a dit que Jason Bateman allait réaliser. J'avais très envie de travailler avec lui, comme j'avais très envie de travailler avec Ben Mendelsohn. Et puis j'ai beaucoup aimé cet aspect très terre à terre de l'intrigue, au départ, qui tend vers un "crime drama" classique, et qui dérive ensuite petit à petit vers quelque chose de surnaturel... J'avais déjà tourné dans une série fantastique, qui s'appelait The Others, il y a plus de 20 ans (en 2000 sur NBC, NDLR). J'avais aussi joué dans Storm of the Century, une adaptation de Stephen King, à la fin des années 1990... Mais ça fait longtemps que je n'avais pas renoué avec ce genre.

Qu'est-ce qui vous plaît dans ce genre justement ?
Ce n'est pas exactement le genre de chose que je regarde habituellement chez moi. Alors je me suis surtout attachée à faire de Glory un personnage très ancrée dans la réalité. C'était très intéressant de creuser cette confiance aveugle qu'elle a en son mari. Jusqu'à quel point on peut ainsi croire son époux ? Parce qu'au bout du compte, on fait tous un peu semblant à un moment ou à un autre. Donc cette confiance absolue en quelqu'un était quelque chose de très joli à explorer.


The Outsider est un parfait condensé de ce que Stephen King fait de mieux, dans sa peinture des gens, d'une petite communauté...
Oui, je suis assez fan de Stephen King personnellement. Il arrive tellement bien à écrire des personnages auxquels on peut s'identifier. Des gens auxquels on s'attache, qui pourraient être de nos voisins ou de notre famille, et il leur fait ensuite vivre l'enfer !

Comment est-ce que vous expliquez qu'il y ait autant d'adaptations de Stephen King en ce moment sur le grand et le petit écran ?
Je crois qu'il y en a toujours eu beaucoup en fait... Il arrive à frapper là où ça fait mal. Il fait résonner quelque chose au sein du public. Les gens aiment avoir peur et ils aiment voir des choses moches arriver aux autres, parce que cela veut dire que ça ne leur arrive pas à eux... Personnellement, j'adore sa manière de raconter l'Amérique profonde, celle des petites villes. Ce qu'on y voit à la surface et ce qu'elles cachent en réalité. 

The Outsider, sur OCS depuis le 13 janvier 2020.