The New Pope
HBO

Alors que la suite de The Young Pope vient d'arriver sur Canal +, son créateur nous présente les enjeux de cette deuxième saison à présent portée par Jude Law et John Malkovich.

Quelle est l’idée de base de cette nouvelle saison ?
Je voulais reprendre là où s’était arrêté The Young Pope. Pie XIII tombait dans un coma qui semblait irréversible et ne pouvait avoir comme issue que la mort. Au début de la nouvelle saison, l’église doit donc choisir un nouveau pape et c’est John Malkovich… Comme nous sommes dans des régions où la raison semble soumise au règne du mystère et de Dieu, le coma de Jude Law n’est pas si irréversible que ce que l’on croyait. Et les deux papes vont donc coexister…

Dans la première saison, le personnage de Jude Law découvrait qu’il était en réalité l’élu de Dieu. Là vous allez plus loin encore : il est question d’une résurrection.
C’est ce que vous croyez, mais attendez de voir la série ! J’aime créer de la disruption et jouer avec des concepts potentiellement explosifs. Pour les catholiques, sortir d’un coma ressemble à une résurrection et dans le cadre de mon storytelling, cela pouvait créer des situations et des conséquences potentiellement imprévisibles…

En parlant d’explosif, vous semblez évoquer le fanatisme religieux dans cette saison…
Oui, mais de manière très large. On l’associe aujourd’hui essentiellement au terrorisme musulman, mais ça ne se limite pas à cela. Le Vatican est aussi un foyer où se développent des formes de fanatisme. Ca m’intéressait de faire le lien entre le religieux, les nouvelles formes politiques et cette menace du fanatisme…

Jude Law et John Malkovich se dévoilent dans la suite de The Young Pope