The Innocents Netflix
Netflix

Les deux jeunes acteurs vedettes de la nouvelle teen romance surnaturelle de Netflix nous disent tout sur leur rencontre.

Dès demain sur vos écrans, ils seront les jeunes amants maudits de Netflix. Sorcha Groundsell et Percelle Ascott incarnent June et Harry, les deux héros de The Innocents, deux ados transis d'amour, qui se cherchent autant qu'ils cherchent à fuir la réalité. Tout juste âgée de 20 ans et débarquée de son Ecosse natale, Sorcha et ses grands yeux bleus lance sa carrière avec ce rôle marquant :

"Pour nous deux, c'est la première fois qu'on se retrouve dans un rôle principal. Alors c'est agréable de pouvoir s'appuyer sur quelqu'un qui vit la même chose, qui ressent la même expérience. Ca enlève une certaine pression", confie la comédienne que Première a pu rencontrer à Londres. 

The Innocents Netflix
Netflix

Il faut dire que la série repose presque entièrement sur ce couple attachant et leur love story interdite. Sorcha et Percelle font des étincelles à l'écran. Et pourtant, ils ne se connaissaient pas avant le tournage :

"On s'est rencontré pour la première fois à l'occasion d'une lecture pour vérifier notre compatibilité à l'image, notre alchimie. Percelle en avait déjà fait pas mal avec d'autres actrices. Je suis arrivée et on a fait trois ou quatre scènes ensemble. C'est forcément quelque chose d'improbable à vivre, quand on rencontre quelqu'un et que 5 secondes plus tard, il faut faire comme si on était fou amoureux ! Qu'il faut l'embrasser, alors qu'on ne le connaît pas du tout !"

Son partenaire anglais, lui, avoue ne pas "se souvenir très bien de cette première rencontre... Il y a tellement de stress que c'est assez flou. On est un peu en panique en quelque sorte." L'acteur de 25 ans poursuit : "Mais naturellement, on a pu partager l'expérience émouvante d'être les premiers rôles du show. c'est une première expérience qu'on a partagé tous les deux. Cela aide à construire une alchimie."

The Innocents Netflix
Netflix

L'alchimie, c'est clairement le maître-mot d'une série comme The Innocents. L'Alpha et l'Omega, qui détermine la réussite ou l'échec d'une histoire très largement centrée sur la relation tourmentée de ses deux protagonistes : "Ce n'est pas tellement une recette qu'on peut contrôler. En tant qu'acteurs, on ne la voit pas forcément arriver. L'alchimie, c'est plutôt quelque chose que les réalisateurs, les producteurs, les directeurs de casting perçoivent."

Pour aider le courant à passer entre eux, Sorcha Groundsell explique que, "dès le départ, on a beaucoup discuté ensemble avec Percelle, pour être bien raccord sur les histoires de June et Harry. Pour avoir le plus de détails possibles sur nos personnages et construire leur relation dans nos têtes (...) Et après, le temps a fait son oeuvre. Passer 7 mois entiers à se côtoyer, 7 jours sur 7, ça construit une relation. On finit par connaître le meilleur et le pire de chacun."

Mais n'allez pas dire à Percelle Ascott qu'il s'agit juste d'une série romantique. Pour lui, The Innocents est "une série qui comporte plusieurs messages, à plusieurs niveaux. On ne peut pas simplement la résumer à un teen drama ou à un truc de science fiction. Ce ne serait pas lui rendre justice. C'est une histoire d'amour, une histoire d'identité, un thriller psychologique... Les métamorphoses de June sont une métaphore de la quête d'identité de June. Comment Harry va l'accepter telle qu'elle est. Ce qu'on est prêt à affronter par amour..."

En attendant de savoir si The Innocents arrivera à séduire le public de Netflix, Sorcha Groundsell et Percelle Ascott ont, eux, déjà réussi à se faire remarquer. Un premier pas dans leur carrière, que la jeune écossaise espère aussi brillante que celle de son modèle : "Isabelle Huppert. J'ai commencé à regarder du cinéma français très tôt et je suis devenue presque obsédée par son travail. J'ai surtout adoré Amour, ou bien La Pianiste. C'est juste le summum de la performance d'actrice à mon avis !"