hulu

"La série continue de prospérer dans la même voie émotionnelle, mais incroyablement belle, celle qui lui a tant réussi l'année dernière."

Série événement de l'année 2017, consacrée aux Emmy Awards, puis au Golden Globes, The Handmaid's Tale fera son retour ce mercredi soir, sur la plateforme Hulu (et en France sur OCS). On verra alors où en est Gilead, Offred, et les autres servante écarlates. Une chose semble certaine, le drama adapté de Margaret Atwood n'a rien perdu de sa force, même si l'histoire a maintenant dépassé le roman original. D'après la presse américaine, The Handmaid's Tale est aujourd'hui plus solide que jamais. 

Le Boston Globe est dithyrambique : "Pour ceux qui sont fascinés par la façon dont une société comme la nôtre peut rapidement se transformer en un cauchemar misogyne, et par la fragilité de notre équilibre moral, il n'y a rien de mieux que cette série. C'est même mieux que le miraculeux "Dark Mirror". Car The Handmaid's Tale n'est pas génial seulement sur un plan conceptuel. C'est une histoire profondément intimes, de quelques femmes... La narration télévisuelle dans ce qu'elle a de plus audacieuse."

Vulture est du même avis et explique : "The Handmaid’s Tale est tout aussi brutale, visuellement aussi saisissant et joué avec brio, comme dans la première saison. Mais Elisabeth Moss doit porter une plus grande variété de masques cette saison, et elle les enlève avec une telle aisance, qu'elle est parfois stupéfiante."

Entertainment Weekly renchérit : "Comme une histoire pour mettre en garde, The Handmaid’s Tale n'a jamais été un conte moralisateur ou hystérique, construisant plutôt une atmosphère envahissante de terreur, à travers une narration calme et délibérée. Certaines scènes sont toujours aussi dérangeantes et les plus puissantes n'ont souvent pas de dialogue. Mais elles sont remplies d'une intense émotion, entre peur, espoir, désespoir, et désir."

Le Hollywood Reporter continue sur la même ligne et détaille : "En plus d'être sombres, les six premiers épisodes de la nouvelle saison sont très, très bons. Alors que Bruce Miller et ses auteurs se sont éloignés des livres de Margaret Atwood, ce n'était pas quelque chose à prendre pour acquis. The Handmaid's Tale continue de prospérer dans la même voie émotionnelle, mais incroyablement belle, celle qui lui a tante réussi l'année dernière."

Finalement, Collider nuance légèrement de son côté, en expliquant que la série est une "mise en garde parfois trop évidente, et que certains des scénarios sont ainsi entravés par cette arrière-pensée permanente. Mais même si The Handmaid’s Tale a quelques difficultés narratives dans cette saison 2, tout cela est très largement compensé par le travail exceptionnel de son casting."