DR

La plateforme livre une oeuvre splendide et passionnante, sur les jeunes années de la Reine Elizabeth II.

Avec un tel budget, on l'attendait forcément au tournant. 130 millions d'euros pour les 10 épisodes de sa première saison : The Crown a fait une entrée fracassante dans le top des séries les plus chères de l'histoire et heureusement, le résultat est à la hauteur de l'investissement. Netflix peut dormir tranquille, sa nouvelle création maison est un vrai joyau de la couronne.

L'histoire de The Crown, c'est celle de la jeune Elizabeth Windsor. Fille du Roi George VI, elle épouse le beau Philip, un militaire de la Navy, issu d'une noble famille. Alors que l'Angleterre est encore meurtrie par les stigmates de la Guerre 39-45 et vient de réélire Winston Churchill à la tête du Gouvernement, Elizabeth est encore loin de tous ces tracas politiques. Elle jouit d'une vie de famille épanouie, paisible. Mais son père est souffrant et la voilà obligée de prendre sa place, lors d'une grande tournée de plusieurs mois, à travers l'Empire...

Regarder The Crown, c'est comme découvrir que sa vieille grand-mère a été jeune, elle aussi, un jour. Qu'elle a été séduisante, amusante, innocente. En voyant Elizabeth II saluer la foule du haut de ses 90 ans, un gros chapeau rose vissé sur ses cheveux blancs, on a du mal à s'imaginer la jeune femme épanouie et courageuse qu'elle fut au sortir de la Guerre.

C'est donc avec un charmant étonnement qu'on découvre cette délicieuse Elizabeth, un peu maladroite et peu sûre d'elle. Totalement princesse, mais pas tout à fait Reine, elle va être forcée de grandir plus vite que prévu pour assurer la succession du Trône, et assumer l'énorme protocole qui va avec. The Crown met ainsi un point d'honneur à ne laisser aucun aspect du job de côté. La série explore tout, des manigances de la cour, aux influences de la famille, en passant par la complexe relation qu'entretient la couronne d'Angleterre avec le Premier Ministre.

DR

Une histoire familière mais étonnamment méconnue

Peinture historique et politique du Royaume-Uni des années 1950, aussi minutieuse que captivante, la série Netflix met également largement l'accent sur la vie privée de la Reine. Sa relation passionnée avec Philip est une véritable révélation pour le spectateur lambda, qui n'avait jamais imaginé Elizabeth en épouse exaltée. On y apprend aussi, avec émotion, l'attachement de la jeune Princesse à son père, George VI, celui du Discours d'un Roi, qu'on retrouve ici avec bonheur, comme pour découvrir la suite et la fin du film de Tom Hooper.

L'histoire de la Reine pouvait nous paraître trop familière de prime abord. Elle est en fait étonnamment méconnue. Et si l'on reste toujours un peu suspicieux quant à l'exacte véracité de ce qui nous est raconté, on ne peut que se laisser embarquer par le travail narratif exceptionnel de Peter Morgan. Déjà bien rôdé à l'exercice de sa Majesté, puisque c'est lui qui avait signé The Queen en 2006 (nommé aux Oscars), le scénariste est toujours aussi habile pour dévoiler la face sensible de la couronne et jouer une partition émouvante. Parfois un peu lente à écouter, mais tellement belle sur la durée.

Et derrière la caméra, Stephen Daldry, le réalisateur de Billy Elliot et The Hours, livre des images d'une splendeur rarement vue à la télévision. Profitant pleinement du généreux budget alloué par Netflix, il a promené son équipe de Malte au Kenya, en passant par la luxuriante campagne écossaise. La reconstitution est minutieuse et fascinante (comme ce voyage dans le train royal ou ce terrible "Smog" qui empoisonna Londres en 1952).

DR

Matt Smith crève l'écran

Indéniablement, la qualité cinématographique de The Crown place le drama Netflix bien au-dessus de la masse des séries. D'autant que le casting est véritablement habité, de Claire Foy, craquante Elizabeth, à Jared Harris, impressionnant George VI, en passant par Jon Lightow, irresistible en vieux Churchill. Mais la palme revient sans doute à Matt Smith. L'ancien Doctor Who, débordant de charisme, crève l'écran dans la peau du mari-princier. Un Philip Mountbatten qu'on ne regardera certainement plus de la même façon. Comme son épouse. God Save The Crown.

La saison 1 de The Crown, en 10 épisodes, sera mise en ligne par Netflix en France et dans le monde ce vendredi 4 novembre 2016.