Stranger Things saison 2 : les Duffer promettent de "rendre justice à Barb"

Barb Stranger Things

Le personnage préféré des fans aura son heure de gloire.

Disparue de façon prématurée durant la saison 1 de Stranger Things, Barb ne devrait pas être oubliée dans la saison 2. Les frères Duffer, showrunners de la série Netflix, ont assuré à IGN que le personnage préféré des fans sera évoqué dans les prochains épisodes. Pour autant, pas question de le voir revenir d’entre les morts. "Ça n’arrivera pas", a expliqué Matt Duffer. "Mais Barb ne sera pas oubliée. On va s’assurer de rendre justice à Barb. Les gens ont été très frustrés, et c’est compréhensible, que la ville ne semble pas s’occuper de la mort de Barb. Mais c’est pourtant le cas. On ne l’a juste pas montré à l’écran". 

Stranger Things : les 9 grandes questions auxquelles la saison 2 devra répondre

Et d’assurer que la saison 1 de Stranger Things se déroule sur "six ou sept jours" seulement, à part les dix dernières minutes qui se passent un mois après. La saison 2 devrait très logiquement "explorer les conséquences de tout ce qui est arrivé". Par ailleurs, Matt Duffer confirme que le personnage de Matthew Modine n’est pas vraiment mort, comme l’acteur nous le laissait entendre il y a quelques semaines en parlant de la saison 2. "Si on devrait tuer Brenner… Si j’étais un simple téléspectateur, je serais très déçu par" son "décès". "Il mérite une meilleure fin. Donc oui, il est possible qu’on puisse le revoir". Rappelons que Brenner se fait sauter dessus par le monstre dans le dernier épisode, puis le montage passe à une autre séquence. 

Stranger Things, merveilleux hommage aux productions Amblin

Pour le moment, la saison 2 de Stranger Things n’a pas encore été commandée par Netflix mais il serait plus qu’étonnant que la plateforme ne l’officialise pas très rapidement.

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone