Sharp Objects
hbo

"Ce ne sera facile à regarder, mais ça devrait d'être génial".

L'adaptation du roman de Gillian Flynn, signée Jean-Marc Vallée, promettait d'être grandiose. Et visiblement, à en croire la presse américaine, Sharp Objects est à la hauteur des attentes. La série HBO, portée par Amy Adams, qui sera lancée le dimanche 8 juillet prochain, a largement conquis les critiques.

The Hollywood Reporter explique d'abord que si Sharp Objects "ne parvient pas, via la télévision, à capturer précisément la prose de Flynn, le réalisateur Jean-Marc Vallee a réussi à trouver son propre langage visuel. Emmenée par la performance blessée d'Amy Adams, cette série limitée de huit heures, captivante et obsédante, est à la fois prestigieuse et à fleur de peau."

Variety n'en pense pas moins et juge Adams "au sommet de ses capacités (...) Sharp Objects est éblouissante en elle-même, une série esclave de son horreur, mais qui trouve des nuances dans une obscurité en pointillé... C'est le haut du panier, en ce qui concerne les histoires de détective..."

Den de Geek avoue que "ce ne sera facile à regarder, mais ça devrait d'être génial (...) En dehors de certaines préoccupations mineures, Sharp Objects s'avère être une série captivante. En plus de la réalisation de Jean-Marc Vallée, on appréciera la qualité de l'écriture et du jeu, ainsi que d'autres éléments, comme l'utilisation d'une bande sonore envoûtante."

Le New York Post a vu un "thriller rude et rempli de suspense (...) Alors que Big Little Lies, l'été dernier, a attiré les téléspectateurs avec le fantasme de ces maisons ridiculement grandes sur le littoral californien, Sharp Objects ne succombe jamais au glamour. La petite ville de Wind Gap a été oubliée, c'est un endroit où les anciennes pom-pom girls de 40 ans noient leurs peines dans un flot de Sauvignon Blanc, en plein après-midi..."

Le journal anglais, The Independent prévient de son côté : "Préparez-vous à découvrir votre prochaine série préférée. L'adaptation signée Jean-Marc Vallée est troublante à chaque instant. Une série vouée à devenir l'incontournable de l'été. Préparez-vous parce que Sharp Objects va vous taillader jusqu'à l'os !"

Finalement, TVLine est plus nuancée et juge la série "un peu frustrante et opaque, alors qu'elle avance comme une limasse. C'est tellement lent, que ça fait parfois pshiiit. Malgré tout, cela reste, au minimum, une vitrine artistique fabuleuse pour ses acteurs, ce qui n'est pas la pire chose au monde. Mais compte tenu des grands noms impliqués et de la promesse initiale, on ne peut s'empêcher de ressentir une certaine déception."