Crufew
Sky One

Avec un peu de Fast and Furious et d’American Nightmare.

Rien ne pouvait nous préparer à ça. Qui aurait pu prévoir qu’un jour, Sean Bean, Billy Zane et Michael Biehn allaient se retrouver au casting d’une série en forme de mashup improbable de The Walking Dead28 Jours plus tardLa Course à la mort de l’an 2000Mad MaxFast and Furious et American Nightmare ? Arrivée fin février dernier sur la chaîne anglaise Sky One, Curfew a droit à sa première française (et sur grand écran) à Séries Mania. 

L’histoire se déroule dans un futur proche (ou alternatif ?), alors que la Terre est contaminée par un virus qui transforme les êtres humains en créatures primitives particulièrement violentes et assoiffées de sang. Ces dernières ne sortant que la nuit, le gouvernement totalitaire du Royaume-Uni impose un couvre-feu de 19 h à 7 h du matin. Tout contrevenant sera mis en quarantaine ou tué sur-le-champ. Un petit groupe basé à Londres décide de tenter de sa chance dans une course illégale de 1 000 km à travers le pays, qui permettra aux gagnants de rejoindre un supposé sanctuaire où le virus n’existerait pas. Un scénario délirant, qui en théorie devrait se casser la gueule au premier virage. Miracle : Curfew slalome habillement entre des scènes d’action débridées (étonnement réussies vu le budget) et le drama, avec des personnages certes stéréotypés (le jeune geek, la femme forte, le vieux baroudeur macho…) mais écrits avec suffisamment de nuances pour que leur destin ait un vrai enjeu scénaristique.

Une sorte de rêve humide pour amateurs de pop culture post-apocalyptique, une série B timbrée menée à cent à l’heure. Faites chauffer les moteurs, Curfew sera certainement votre nouveau plaisir coupable. Avec seulement huit épisodes au compteur, il faudrait être fou pour s’en priver.

A lire aussi sur Première