Que vaut la série Snatch selon la presse US ?

snatch_adaptation

"La version télé de Snatch prétend juste être quelque chose qui faisait déjà semblant."

Rupert Grint, star de la saga Harry Potter donne la réplique à Ed Westwick, star de Gossip Girl, pour cette série Snatch, adaptée du film de Guy Ritchie (2000). L'histoire raconte comment un groupe de jeunes arnaqueurs amateurs d'une vingtaine d'année tombent sur des lingots d'or volés et vont se retrouver au coeur du crime organisé londonien. La plateforme Crackle (de Sony) a diffusé le premier épisode jeudi dernier. Alors que vaut cette version télé du thriller culte, qui marqué toute une génération ? La presse US n'est pas particulièrement emballée.

Le New York Times est certainement le plus positif : "Il y a dans Snatch tant de choses à voir, qui exigent votre pleine concentration. Après deux épisodes, on ne sait toujours pas où ça va. Mais vous aurez envie de regarder la suite pour le savoir."

Indiewire est déjà nettement moins enthousiaste et explique que si l'intrigue "avance habilement, créant un rythme accrocheur, la série est loin d'être addictive. Le temps transformera peut-être Snatch en une aventure plus émouvante, mais pour le moment, ça manque trop d'inspiration".

Variety reconnaît, de son côté, que "cette adaptation est l'une des meilleures versions dérivées d'une idée originale que vous verrez à la télévision, grâce à son jeune casting talentueux et quelques ajustements astucieux. Mais ça reste un dérivé agaçant, quand aucun dérivé n'était vraiment nécessaire."

Entertainment Weekly est plus cinglant et lance : "Toute la série semble dire en permanence : ne serait-ce pas hilarant de faire ceci ou cela ? Une tonne de non-blagues empilées les unes sur les autres (...) La plupart du temps, la version télé de Snatch prétend juste être quelque chose qui faisait déjà semblant."

Collider tacle finalement, sans ménagement : "Le jeu des acteurs est, en grande partie, supportable. Mais il n'en ressort aucune variété, aucun sentiment. L'écriture est certainement le problème majeur, mais les acteurs ne font aucun effort pour donner une quelconque forme aux mots".

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir aussi

Premiere en continu

Nos top du moment

Nos dossiers du moment