preacher saison 4
amc

L'ouverture de la saison 4, tout simplement réjouissante, laisse augurer d'une conclusion digne des comics.

L'oeuvre de Garth Ennis n'a jamais été aussi tendance que cet été. Alors que The Boys a fait une entrée en scène tonitruante sur Amazon Prime Vidéo, Preacher touche à sa fin sur OCS. L'adaptation truculente de ses fameux comics se termine avec une ultime saison 4, qui a offert un lancement follement spectaculaire, hier soir aux USA.

En attendant de savoir si la série conservera la fin originale d’Ennis, on a déjà eu droit à une mise en bouche particulièrement jouissive, comme la série en a finalement trop peu offert au fil des saisons précédentes. L'ouverture de ce 4e chapitre à Masada, le QG du Grail, s'apprécie comme un petit film en soi. Un double épisode d'1h30 qui prend la forme d'une mission improbablement menée, pour aller délivrer Cassidy des mains de Herr Star, et de son armée toute de blanc vêtue. L'assaut est cool, gore, drôle, et véritablement jubilatoire, d'autant qu'il offre en prime de précieux renseignements sur ce Dieu buveur de Dr Pepper, qui n'a pas l'air tout à fait Catholique, à en juger par la scène d'introduction absolument géniale, montrant comment le Tout Puissant a décidé d'éradiquer ses adorables Dinosaures, sur un coup de colère biblique !

preacher saison 4
amc

Bref, on s'éclate vraiment dans ce début de saison 4, d'autant que le budget a visiblement été revu à la hausse. Preacher a toujours eu une enveloppe limitée pour tourner ses saisons et depuis le départ, la série a toujours différé de la bande dessinée d'une manière évidente : pour l’essentiel, l'histoire des comics est une histoire de road trip. Dans la version d’AMC, la quête de Jesse Custer pour trouver Dieu bouge moins librement, et chaque saison tient plus de l'escale au long cours, que du périple routier. Mais la production a manifestement fait un gros effort pour cette saison 4 et donne enfin au show fantastique le décor à couper le souffle qu'il méritait. Les caméras de la série se sont posées en Australie et ce déménagement permet à Preacher de présenter un Masada tout à fait somptueux, avant d'aller s'aventurer, véritablement, au pays des kangourous. 

Du coup, à l'aune de ces deux premiers épisodes, il y a vraiment de quoi penser que la dernière saison de Preacher sera plus enthousiasmante que jamais. Notamment parce qu'elle va se dérouler dans une espèce d'urgence liée à sa conclusion imminente : il ne reste déjà plus que 8 épisodes pour tout boucler.

Preacher saison 4 : tous les lundis en US+24 sur OCS