Pourquoi on entend toujours la même chanson dans Black Mirror

Black mirror saison 2

Les créateurs Annabel Jones et Charlie Brooker s’expliquent.

Attention, si vous n’avez pas vu la série Black Mirror jusqu'à l’épisode Crocodile de la saison 4, sachez que cet article contient des spoilers.

 

Vous l’avez peut-être remarqué ? Annabel Jones et Charlie Brooker, les créateurs de la série Black Mirror (actuellement sur Netflix), s’amusent avec une chanson. Anyone Who Knows What Love Is (Will Understand), d'Irma Thomas, est en effet reprise chaque saison dans un épisode.

"A l’origine, nous l’avions choisie pour [Fifteen Million Merits] parce que la chanson sonnait comme un classique indémodable, malgré le fait qu’elle ne soit pas connue par la plupart des spectateurs", déclare Charlie Brookers dans une interview accordée à TheWrap"L’idée de départ était que le personnage d’Abi (Jessica Brown Findlay) chante une belle chanson" poursuit-il.

En effet, la première fois que le public l’a entendue, c’était dans l'épisode 2 de la saison 1, où l’actrice de Downton Abbey se met à interpréter ce titre de 1964 lors de son passage à Hot Shot, un dérivé sordide d’Incroyable talent. Puis dans la saison 2, à l’occasion du mythique White Christmas, c’est Janet Montgomery (This Is Us) qui la chante dans un karaoké. On retrouvera le morceau une nouvelle fois dans Men Against The Fire, dans la saison 3, lorsque Madeline Brewer (Orange Is The New Black) qui incarne un soldat, l'entonne lors d’un interrogatoire. Enfin, il est joué dans la dernière saison, dans Crocodile, lorsque les témoins de l’accident l’écoutent pour se remémorer en détails l’accroc auquel ils ont assisté. Le même morceaux est d'ailleurs utilisé dans la bande-annonce de Jurassic World 2.

Les épisodes de Black Mirror du pire au meilleur

Annabelle Jones, coproductrice avec Charlie Brooker, dévoile que son collègue "aime [cette chanson] depuis un long moment". Ils continuent ainsi de l'inclure dans la série car le showrunner "adore l’idée de pouvoir lier tous les épisodes dans une sorte d’univers artistique. Vous savez, c'est simplement un 'easter egg'. Je pense que c’est quelque chose que nous adorons et qui nous semble très émouvant. On trouve que ça fonctionne bien en motif de répétition. Donc si on peut la mettre et la remettre pour créer une connexion dans notre univers, comme nous sommes en train de le faire, ça serait génial. Mais c'est avant tout une belle musique." 

Justement, malgré le fait que cet air soit si doux et joli, il a été utilisé à chaque fois pour illustrer, ou accompagner, des moments sinistres.  Après tout, c’est aussi ça Black Mirror.


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Gueule d'ange
Volontaire
7 Minuti

PREMIÈRE ACTUS