Pourquoi la série Training Day est une adaptation atroce du film d'Antoine Fuqua (selon la presse US)

training_day_serie

"C'est l'exact opposé de tout ce que le Training Day original essayait d'accomplir."

Énième adaptation de film en série, Training Day a fait ses débuts à la télé US, hier soir, sur la chaîne CBS. L'histoire se déroule dans le même univers que le thriller d'Antoine Fuqua, 15 ans plus tard. Pas d'Ethan Hawke ni de Denzel Washington - même si le nom d'Alonzo Harris (le ripou du long-métrage) est prononcé une fois. À la place, on retrouve un autre duo de bon flic / méchant flic, pour un cop show qui se fait violemment lyncher par la presse américaine !

Pour la plupart des critiques, cette version télé n'a tout simplement pas réussi à capter l'essence si spéciale du film, qui avait offert un Oscar à Denzel Washington à l'époque : "Le problème ici, c'est que l'esthétique féroce qui rendait le film si puissant a été entièrement nettoyée, atténuée, pour permettre à Training Day de devenir une série criminelle de prime time", écrit sobrement le Los Angeles Times.

Même sentiment du côté du Hollywood Reporter, qui se désole en voyant que cette "nouvelle tentative d'utiliser une marque établie ne parvient pas à capturer toute la gravité ou la complexité morale du film de Denzel Washington". Le célèbre magazine américain constate que, sans l'équipe originale, il était impossible de reproduire la force de Training Day : "C'était fichu d'avance. La série ne parvient tout simplement pas à livrer un Training Day à la hauteur de l'original, piquant et éthiquement trouble. Même si la déception était inévitable, sans le scénariste David Ayer, ni le réalisateur Antoine Fuqua (qui reste producteur exécutif), ni Ethan Hawke, ni Denzel Washington, la chute est quand même tristement remarquable !"

Oui, le remix grossier du scénario de David Ayer, pour rentrer dans les cases d'une grille de Network, n'a pas vraiment été apprécié par les critiques US. "Lui qui présentait de merveilleux éclats de dialogue a été complètement restructuré avec des intrigues basiques", soupire Collider. "Le showrunner Barry Schindel et son équipe ont opté pour une vision rigide et sans originalité. Une adaptation qui contraint son matériel à devenir une banale structure de série."

training day bill paxton

Finalement, Vulture va encore plus loin et s'énerve carrément : "Training Day, c'est ce qu'on fait de pire comme cop show. C'est tellement mauvais que, vous, nous, tout le monde - y compris Bill Paxton - méritions mieux !", assène le journaliste, qui explique que la série n'est qu'une "copie carbone, affreusement écrite, de chacune des séries policières que vous avez vu dans votre vie. Cette adaptation aurait pu être, comme dans le film, une exploration des dangers posés par des hommes peu scrupuleux et vindicatifs, et qui ont trop de pouvoir. A l'arrivée, c'est surtout une excuse pour faire un show made in Jerry Bruckheimer, sur un flic tête-brûlée, qui descend des méchants chaque semaine."

Variety conclut en résumant de manière cinglante : "Cette série, c'est l'exact opposé de tout ce que le Training Day original essayait d'accomplir." 

Training Day, saison 1 - diffusée chaque jeudi soir sur CBS. 

Commentaires

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre