Narcos, saison 3 : le vrai Jorge Salcedo démêle le vrai du faux

narcos-jorge-salcedo

"Je n'ai jamais tué personne".

En ligne depuis quelques jours, la saison 3 de Narcos fait déjà le bonheur des abonnés Netflix, qui vont vite comprendre qu'un homme est au centre de tout, dans ces nouveaux épisodes : Jorge Salcedo. Attention spoilers !

La presse US encense la saison 3 de Narcos

En tant que responsable de la sécurité pour le Cartel de Cali et un informateur, il a presque fait tomber le Cartel à lui tout seul. Salcedo (joué par Matias Varela) et son histoire sont au cœur du show et si vous avez terminé la saison 3, vous savez probablement qu'il est actuellement dans un programme de protection des témoins aux États-Unis. Malgré tout, il a officié en tant que consultant et a beaucoup parlé au showrunner Eric Newman, pour que les faits soient aussi précis que possible. 

narcos s3

"Narcos, c'est une très bonne production, très dynamique. L'histoire en général reste très proche de la vérité. Cependant, ils présentent certains événements comme si j'en étais l'instigateur, alors que ce n'est pas vraiment le cas", confie Jorge Salcedo, interrogé par EW sur une ligne téléphonique sécurisée, depuis un lieu tenu secret. "Il y a un ou deux incidents dont j'étais au courant, ou bien j'étais là quand ils se sont produits, mais ce n'était pas moi l'instigateur. Mais je sais bien qu'on se permet certaines choses, dans une production, pour la dynamique de l'histoire, et pour garder les gens excités."

Salcedo précise ainsi que "dans le premier épisode, ou quelque chose comme ça, on les voit déchirer un méchant avec deux motos. C'est horrible, mais ce n'est pas ce qu'il s'est réellement passé, même si c'est assez proche. Ils l'ont fait de la même manière, mais pas avec Harleys. Ils ont utilisé deux Land Cruisers. Je n'étais pas là, mais j'avais des gens qui exécutaient ces choses-là, oui."

Le repenti, aujourd'hui âgé d'une soixantaine d'années, revient aussi sur la fameuse scène où il se fait piéger, pensant aller à une banale réunion, alors qu'il s'agit en fait d'une exécution programmée ! "Oui, c'était très tendu comme moment. J'ai bien été emmené là-bas. On m'y a fait venir comme pour une procédure standard. On m'a dit que nous allions rencontrer Miguel [Rodriguez, l'un des quatre rois de Cali] dans une ferme dont le nom de code était "Le désert". Il m'a dit d'y aller en premier, pour m'assurer que la zone était sûre. Quand je suis arrivé, ils me sont tombés dessus et j'ai été emmené de force par des gens qui travaillaient à la ferme de Pacho Herrera - enfin, c'était plutôt un ranch de luxe, pas une ferme ! - Tout d'un coup, la scène est devenue violente. J'ai commencé à entendre des cris. Je ne me suis pas approché. Je suis resté à l'extérieur de tout ça."

Salcedo révèle aussi qu'il n'a jamais tué le tueur à gages Navegante. "Non. Je pense que ce sont les gars de la DEA qui l'ont fait. Logiquement, à ce moment-là, je me cachais dans mon appartement avec ma famille, protégé comme dans un bunker, avec des armes et des grenades. (...) Ce jour-là, les choses ne se sont pas passées comme dans la série. Je suis resté planqué à veiller sur ma famille. Ca n'aurait pas eu de sens que je sorte pour tuer un serial killer. Je n'ai jamais tué personne d'ailleurs."

narcos-s3-jorge-famille

En revanche, en ce qui concerne sa relation présentée comme très tendue, entre lui et le fils de Miguel, il confirme : "Oui, William Rodriguez était son fils aîné et son successeur. Il me reprochait quelques trucs, parfois."

Surtout, Jorge Salcedo confie qu'après la mort de Pablo Escobar, un nouvel ennemi s'est vite élevé face au Cartel de Cali : celui de la vallée du Nord. "J'ai dit au Cartel que face à ces gars, ils feraient mieux d'abandonner. Nous n'avions aucune chance contre ces tueurs. Ces gars sont trop mauvais. Ma stratégie était d'éviter la confrontation."

Mais l'ancien responsable de la sécurité a laissé cette vie derrière lui depuis 22 ans. "J'ai perdu mon nom et je travaille comme ingénieur sous mon nouveau nom dans ce programme de protection des témoins. On n'a pas le droit d'aller dans des villes très peuplées. Il n'y a donc pas grand chose à faire. On doit s'habituer à ce mode de vie", rigole Jorge Salcedo, plus vraiment inquiet aujourd'hui, même avec la sortie de la saison 3 de Narcos : "Non non. Pour dire la vérité, je ne suis pas fier de ce que j'ai fait en général, dans ma vie. Mais je suis fier de ce que j'ai fait pour faire capturer Miguel et faire tomber le cartel !"


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige