DR

​Sebastian Marroquin est quelque peu agacé par la série.

Alors que la saison 2 de Narcos cartonne actuellement sur Netflix, la famille de Pablo Escobar n'apprécie guère cette peinture du légendaire baron de la drogue. Après le frère, qui demandait à voir la série en avance, pour la corriger, c'est le fils, qui s'insurge. Selon Sebastian Marroquin, Narcos est non seulement une "insulte" à la mémoire de son père, mais elle est aussi truffée d'inexactitudes.

Narcos : Netflix commande la saison 3 et même la saison 4

Dans un message posté sur Facebook, Marroquin a ainsi listé 28 "erreurs" et "mensonges" concernant son père, propagés par la série : "Au nom de mon pays et en l'honneur de la vérité des faits survenus entre les années 80 et 90, je me vois dans l'obligation de présenter de très graves erreurs d'une série qui s'auto-proclame comme véridique", lance-t-il, avant d'énumérer sa liste. On retiendra notamment :

1. "Carlos Henao était mon oncle maternel et n'était pas un dealer comme ils disent dans la série. En fait c'était un grand homme, travailleur, honnête, noble et bon père de famille."
2. "Mon père n'était pas fan du Atlético National, mais du Sportif Indépendant Medellin. Si les scénaristes ne savent quelle était l'équipe favorite de Pablo, comment oser raconter le reste d'une histoire comme ça ?"
4.  "À propos de l'évasion de la Cathédrale : il n'y a pas eu d'affrontement de grande ampleur. Seul un gardien de la prison est mort. Mon père n'a pas eu de contacts ni aide des autorités judiciaires pour s'échapper."
9. "Mon père n'a tué personnellement aucun colonel "Carrillo".
16. "Mon papa n'a jamais attaqué la fille de Gilberto Rodriguez durant son mariage ni dans sa vie. Ni à aucun membre de sa famille."
17. "Mon Père ne nous a forcé à rester avec lui dans la clandestinité, pensait toujours à l'instar de ma mère que c'était mieux que nous ayons des possibilités différentes."
20. "Ma grand-mère paternelle a trahi mon père et s'allia avec son fils aîné Roberto (...) J'aurais aimé avoir la version aussi "tendre" de ma grand-mère qui peignent dans la série."

Marroquín, né Juan Pablo Escobar, aujourd'hui âgé de 39 ans et reconnu comme architecte et auteur colombien, règle ainsi ses comptes avec Netflix et sa famille. Afin de rétablir "sa" vérité... et surtout inciter les gens à acheter son livre, "Pablo Escobar: My Father", publié en 2014.

 

Prochainement au Cinéma