DR

L'acteur avait 61 ans.

C'est l'un des visages de série les plus connus des dernières décennies qui nous a quittés cette semaine. L'acteur Miguel Ferrer est mort ce jeudi, à l'âge de 61 ans, après avoir livré une longue bataille contre le cancer.

DR

Il restera d'abord comme l'un des enquêteurs de Twin Peaks : il y jouait l'Agent Albert Rosenfield, expert en médecine légale, de 1990 à 1991. Sa dernière apparition à l'écran sera d'ailleurs dans le monde de David Lynch, puisqu'il reviendra pour la saison 3, au printemps, sur Showtime.

Miguel Ferrer, c'était aussi le boss du NCIS : Los Angeles depuis 2012. Il incarnait le directeur adjoint, Owen Granger, dont le sort a été réglé le 15 janvier dernier. "Aujourd'hui, le NCIS : Los Angeles a perdu un membre de sa famille bien-aimée", déclare le showrunner R. Scott Gemmill dans un communiqué. "Miguel était un homme d'un talent extraordinaire, doté d'une puissante présence dramatique à l'écran, un mauvais sens de l'humour et un cœur énorme. Nos pensées vont à sa femme Lori, à ses fils [Lukas et Rafi] et à toute sa famille. Il nous manquera".

On se souviendra aussi de lui dans le rôle du médecin légiste, le Dr Garret Macy - son rôle le plus long - dans la série policière Preuve à l'appui, dans laquelle il joua pendant 6 saisons, jusqu'en 2007.

Et puis l'acteur américain était également l'odieux prof de peinture de Susan, dans la saison 7 de Desperate Housewives ou encore le criminel à la petite semaine, Lloyd Henreid, dans Le Fléau (en 1994), la célèbre adaptation du roman de Stephen King.

DR

Finalement, Miguel Ferrer aura aussi tourné dans une trentaine de films, au cinéma, notamment dans Traffic de Steven Soderbergh , Hot Shots! 2, ou plus récemment Iron Man 3. Mais il restera surtout comme le détestable Bob Morton de Robocop (1987), ce jeune et ambitieux dirigeant d'OCP, qui montera le programme "RoboCop".

A noter que Ferrer était le cousin germain de George Clooney. La star hollywoodienne a réagi à cette tragique disparition dans un communiqué (cité par Variety), qui fait référence au passage, à l'investiture de Donald Trump : "Aujourd'hui, l'histoire marquera d'énormes changements dans notre monde, un monde perdu pour beaucoup d'entre nous. Et c'est ce même jour que Miguel Ferrer a perdu sa bataille contre le cancer de la gorge. Mais il n'est pas perdu pour sa famille. Miguel a rendu le monde plus lumineux et plus drôle. Et sa mort est si profondément ressentie dans notre famille que les événements du jour (des événements monumentaux) paraissent bien pâle en comparaison. Nous t'aimons Miguel."